Agglomération chalonnaise

L'Union Nationale des Cadres et Réservistes du Service des Essences aux armées en visite sur l'agglomération chalonnaise

Belle visite pour ces retraités du SEA venus de toute la France afin d'assister à une démonstration dynamique des nouvelles modalités d'intervention des pétroliers de l'armée française.

C'est aussi là une spécificité liée au SEA que de savoir maintenir la flamme pétrolière allumée notamment pour les retraités et réservistes. Du coup, chaque année, retraités et réservistes se retrouvent pour leur congrès national, l'occasion pour les uns et les autres de se retrouver au coeur du Service des Essences aux Armées. Un moment privilégié pour lequel Jean-Luc Volpi, Directeur central du SEA a fait le déplacement. Présentation dynamique des nouveaux process d'intervention, présentation du Carapace - la citerne militarisée qui équipera à terme l'intégralité du SEA et permettant une plus large protection des pétroliers avec une cabine renforcée, présentation d'un module d'intervention climatisé pour le dépannage des véhicules et résistant à des vents de 120 km/h... Le SEA n'en finit plus d'innover et confirme à chaque moment toute sa spécificité dans un monde où la logistique se veut de plus en plus prégnante. 

L'occasion également de présenter le CIEP de Gergy, l'ancien dépôt d'essence de 32 hectares, qui devait être vendu il y a trois ans et qui finalement est revenu à son propriétaire historique. Les cuves, les pipelines ont été démontées pour faire place à un centre d'entraînement national et même internationnal, au regard de la réputation du SEA. Une seule cuve de 5000 m3 a résisté à la démolition mais elle se veut ouverte à la pédagogie. Une opération rendue possible après la fin de la BA 102 à Dijon. 

Le site de Gergy est donc le quatrième maillon du SEA avec en premier chef la caserne Carnot de Chalon sur Saône qui elle aussi poursuit sa mutation et rénovation. L'agglomération chalonnaise devient donc au fil du temps, la pierre angulaire des pétroliers. Une véritable reconnaissance qui n'est pas pour déplaire à ces hommes et femmes restés trop longtemps dans l'ombre de l'armée française. 

Laurent Guillaumé

Météo locale

Recherche

Mode et beauté