Agglomération chalonnaise

DESSERTE SAONEOR : La CAPEN et les Amis de la Thalie s’unissent pour faire appel

L’association des Amis de la Thalie et la CAPEN71 ont déposé leur requête d’appel devant la cour administrative de Lyon cette semaine. Les deux associations seront représentées par Maître Brey.

Communiqué de presse

 

Elles affirment avec force que le projet de la desserte  et celui du ½ échangeur forment un seul et même projet dont le but est de désenclaver Saônéor. Tout le monde le sait et le schéma du tracé ci-joint suffit pour en avoir la certitude. Et pourtant le Tribunal de Dijon a estimé que desserte et ½ échangeur étaient indépendants l’un de l’autre. Ce qui laisse, quand même, planer un doute sur son impartialité.

Si les associations continuent malgré tout leur action en justice c’est que la cour administrative est réputée plus impartiale et que les juges administratifs ne sont pas toujours pro-administration.

Elles affirment aussi que ce projet à 32.5 millions n’est pas d’utilité publique, surtout depuis que le Grand Chalon a annoncé que le but de ce projet était de créer 1000 emplois et non plus 2000 puisque 1000 emplois ont déjà été créés. Ce qui est dérisoire compte tenu du fait que desserte et ½ échangeur n’ont pas été indispensables pour les 1000 emplois déjà créés, que rien ne prouve qu’il n’en sera pas de même pour les 1000 emplois à venir et, enfin, que la capacité d’accueil des autres zones d’activités du Grand Chalon, tout en permettant une répartition de l’activité sur l’agglomération, est largement suffisante.    

 

Son coût et les dommages causés à l’environnement et aux habitants des communes concernées, dont les propriétés ont déjà perdu 20% de leur valeur (une estimation immobilière a été faite), sont donc sans commune mesure avec un intérêt général pratiquement inexistant.

 

En définitive ce projet de désenclavement et celui de plus grande zone industrielle entre Lyon et Paris ne sont pas nécessaires au développement économique du Grand Chalon. Une zone industrielle à la mesure des besoins de l’agglomération aurait suffit.

 

Ce tracé (desserte + ½ échangeur), contrairement à ce qu’a affirmé S Martin dans le Grand Chalon Magazine ; est exactement le tracé « A » proposé lors de la concertation de 2007 (voir documents de la concertation). Mais, comme les réactions enregistrées dans les registres contre ce tracé avaient été si nombreuses, au point que le bilan de la concertation n’a pas été fait (nous sommes allés au Conseil Départemental pour consulter les registres), le projet dans cette configuration a été officiellement abandonné.

En fait il a été divisé en deux projets qui se feront l’un après l’autre pour faire admettre ce tracé initialement prévu  plus facilement par la population (en résumé pour rouler dans la farine la population).

    

Maintenant que la requête est déposée et enregistrée, notre avocat fera une demande de référé suspension pour arrêter les travaux en attendant le jugement définitif.

 

Si vous êtes contre ce projet inutile au coût exorbitant de 32.5 millions et climaticide, aidez nous.

CONTACT :   associationdesamisdelathalie@gmail.com 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche