Ailleurs

Le nouveau PDG de Toys’R’Us Canada a seulement 12 ans

Emile Burbidge, un jeune Québécois originaire de Saint-Bruno, vient d’être nommé PDG de la filière canadienne de Toy’R’Us. Les explications d’Info Chalon.

On serait tenté de croire que le chiffre 12 représente ses années d’expériences pour être à la hauteur du poste, mais non, il s’agit bien de l’âge du petit Emile. Les Canadiens seraient donc tombés sur la tête ? Le froid leur serait-il monté directement au cerveau ? Rassurez-vous, ce n’est pas le cas, cette annonce représente surtout un excellent coup marketting pour le géant américain du jouet.

Emile Burbidge est donc bien le nouveau PDG de Toy’R’Us Canada, mais il n’est pas Président Directeur Général de la marque. Il sera pour une durée d’un an le Président du Divertissement Général… Ouf … un instant on les a cru complètement dingues ces canadiens. Mis en place en 2009, et également mis en place en Australie, ce poste est attribué en moyenne chaque année à un jeune habitant du pays, choisi parmi une bonne centaine de candidats, pour tester et représenter la marque. 

Ainsi, pendant un an, Emile aura le privilège de visiter les usines de fabrication, mais surtout de tester tous les jouets, afin de connaitre ses coups de cœurs, mais également ses conseils et recommandations sur les produits. Qui  est mieux placé qu’un enfant pour dire si un jouet est convaincant ? 

En plus de cette grande mission, Emile devra également représenter la marque au cours d’évènements médiatiques, et présenter les nouvelles gammes de jouets. 

En tant que 4e PDG depuis l’instauration de ce poste de communication, il sera rémunéré en jouets mais également en dollars. De plus, un tuteur sera mis à sa disposition au cas où il n‘arriverait pas facilement à concilier vie scolaire et vie professionnelle. 

Un coup de chance pour ce jeune garçon, qui a réagi à cette nomination comme un on l’attendrait d’un garçon de douze de 12 ans : « Je me suis roulé par terre, j’ai sauté partout, j’étais fou de joie ». On peut le comprendre : être payé pour jouer, chacun d’entre nous aimerait que ça lui arrive un jour. Souhaitons donc une année pleine de divertissements au nouveau PDG de Toys’R’Us Canada, et à l’année prochaine, pour connaitre le nom du nouveau chanceux. 

M.M.

 Sources : L’Express, L’Obs

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche