Autre opinion

Transtion énergétique - Une contribution climat énergie...oui si...

Communiqué de la CAPEN 71 et France Nature Environnement.

TRANSITION ENERGETIQUE :   UNE CONTRIBUTION CLIMAT  ENERGIE , OUI, SI …

  Sans en préciser les modalités concrètes, le ministre de l’écologie a relancé cet été le projet d’une contribution climat énergie à inscrire dans le projet de loi de finances 2014.

  Cette annonce a immédiatement provoqué les foudres du MEDEF et du lobby du transport routier, la présentant comme une taxe ou un impôt supplémentaire. Les mêmes qui s’apprêtaient à faire payer aux contribuables les dizaines de milliards de grands projets inutiles, provisoirement abandonnés. Au grand dam d’ailleurs de nombreux élus.

  Pour les ONG environnementale ayant participé à Ia contribution climat énergie ( CCE), celle-ci peut réellement changer la donne en modifiant massivement les comportements de gaspillage de ressources limitées (1) . Cette CCE n’est qu’une partie de ce qui est nécessaire pour changer de cap mais elle est indispensable pour le secteur des transports, principal pourvoyeur de CO2. En commençant par les transports aériens, exemptés de toute  contribution à ce jour.

  Pour qu’elle ne pénalise pas davantage les citoyens captifs des modes de transport individuels  ( pour  aller travailler, notamment )  les recettes de cette mesure doivent être affectées immédiatement aux transports collectifs de proximité, incluant les entreprises ( Plans de déplacements urbains ) pour  aider les ménages et les entreprises en situation de précarité énergétique. Tout en continuant de limiter l’étalement urbain (2).

  Il faudra déterminer une valeur de la tonne de CO2 (  environ 60 euros ), ouvrant sur un rattrapage significatif, incitatif, ayant un impact sur le dérèglement climatique.

  Pour que ce dispositif devienne efficace écologiquement, il devra l’être socialement : il doit bénéficier aux citoyens qui en ont le plus besoin (3), en leur permettant de faire des économies  en ces temps d’austérité grossièrement inégalitaire.

  1. Les schémas régionaux climat air énergie ( SRCAE ) ont été jugés « incohérents et imprécis » par le Conseil Général de l’Environnement et du Développement durable : ils font notamment l’impasse sur la sortie du nucléaire.
  2. Lire notamment le N° 175 de DIMENSION (Insee Brg – janvier 2012 ) et l’avis du CESER Brg sur l’étalement urbain
  3. Logement et véhicule particulier sont les 2 principaux postes de consommation d’énergie des ménages : 3T/pétrole/an soit 2600  euros . Le coût de l’énergie augmente ( EDF…) et conduit à l’augmentation des impayés et des situations de précarité.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche