Bourgogne

Un collectif régional anti-éoliennes vient de naître

Une soixantaine d’associations de Bourgogne et de Franche-Comté unissent leurs forces dans une lutte acharnée contre « le développement anarchique des aérogénérateurs ». Nom de ce collectif créé samedi : ACBFC.

Communiqué de presse

 

« Un contre-pouvoir puissant, voilà ce que nous sommes devenus. Les décideurs vont entendre nos revendications deux fois plus fort », assure Michel de Broissia, président d’ACBFC. Ce collectif
composé d’associations actives dans la défense de l’environnement, du patrimoine, du paysage et des habitants (une quarantaine en Bourgogne et une vingtaine en Franche-Comté) a vu le jour le 24 septembre. Il entend peser de tout son poids dans la politique, qu’il juge absurde, de déploiement de parcs éoliens. « Notre région est l’une des moins ventées de France », rappelle le président. Et ce n’est que le début de son argumentaire.

Eoliennes = CO2 en hausse


Le collectif, qui regroupe bon nombre d’amateurs éclairés et d’experts de la question énergétique, met en avant des arguments à la fois économiques, sanitaires et environnementaux mais également sociétaux et patrimoniaux. Des arguments qui ne vont pas dans le sens du vent ! ACBFC affirme, preuves à l’appui, que l’éolien s’avère peu rentable, cher, inopérant face au chômage
et qu’il est source de pollution sonore audible, inaudible (infrasons) et lumineuse. Il contribue, paradoxalement, à une augmentation des rejets de CO2. Pourquoi ? Parce que son caractère Intermittent et aléatoire impose la mise en service en parallèle d’autres unités de production électrique.
Le collectif estime que nos campagnes sont abandonnées à l’appétit des sociétés privées ce qui engendre, entre autres, une dégradation du climat social et une altération des paysages. «
Les citoyens sont bâillonnées, ignorés et bernés, regrette Michel de Broissia. Un véritable débat doit avoir lieu en Bourgogne Franche-Comté car contrairement à ce que notre personnel politique
veut faire croire, il n’existe pas de consensus en faveur de l’éolien, loin de là. » Les membres préparent en moment une action de grande ampleur, à savoir une manifestation à Dijon le 15 octobre qui sera suivie quelques semaines plus tard par un autre coup d’éclat en Franche-Comté. De quoi faire du bruit.

Météo locale

Recherche

Mode et beauté