Bourgogne

La Région aux côtés des agriculteurs pour développer l’agriculture biologique

Les agriculteurs bio de Bourgogne-Franche-Comté ont pacifiquement manifesté devant le conseil régional à Dijon. Ils ont tenu à signifier leur exaspération devant les retards de paiement du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) et leurs préoccupations pour l’avenir.

Ils ont été reçus par Sophie Fonquernie, vice-présidente du conseil régional en charge de l’agriculture, et par Vincent Favrichon, directeur régional de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, pour l’Etat.

 

Sophie Fonquernie a rappelé que la Région a fait du soutien à l’agriculture, et en particulier du développement de l’agriculture biologique une grande cause régionale et une priorité du mandat.

La stratégie de la Région est simple :

  • Produire plus de valeur ajoutée pour que les agriculteurs puissent vivre de leur exploitation, notamment grâce au soutien aux filières.
  • Favoriser les circuits courts et du bio (en particulier dans les cantines des lycées) pour améliorer les revenus des agriculteurs.
  • Soutenir l’installation des jeunes.

 

A la fin du mandat, 50 % de ce qui sera servi dans l’assiette des lycéens proviendra de l’agriculture locale et/ou biologique. Cela passe par deux types d’actions : une structuration des acteurs locaux, afin qu’ils soient en mesure de répondre aux besoins des établissements, et une sensibilisation des intendants des lycées, afin qu’ils puissent diversifier leurs circuits d’approvisionnements.

Grâce à ce plan, 131 lycées promouvront les produits de l’agriculture bourguignonne et franc- comtoise. Regroupant plus de 86 000 élèves, ils sont une force pour massifier la consommation des produits régionaux et renforcer la visibilité de nos filières, et notamment de l’agriculture biologique. On estime à 15 millions le nombre de repas servis chaque année dans les lycées régionaux.

 

Le budget consacré par la Région à l’agriculture augmentera de 3 millions d’euros dès la prochaine assemblée plénière, le 30 juin, la Région s’étant engagée à reprendre à son compte l’ensemble des aides à l’agriculture que les départements ne pourront plus dispenser.

Sophie Fonquernie a également rappelé que la Région était intervenue, par le biais de Région de France, auprès du Président Directeur de l’Agence de Services et de Paiements (ASP) pour que les aides dues aux agriculteurs au titre du FEADER leur soient versées le plus rapidement possible.

En effet, concernant le FEADER, si les Régions assurent désormais une responsabilité nouvelle en tant qu’autorité de gestion, le choix a été fait, au niveau français, par l’Etat, d’imposer aux régions le recours à l’ASP en tant qu’organisme payeur.

 

La Région n’est donc en aucun cas responsable des dysfonctionnements d’un opérateur qui lui a été imposé.

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche