Bresse Chalonnaise

Rapport d’enquête sur le Plateau de Jeu, l’association de Bey à l’origine des 30 heures du jeu

Rencardé par l’un de ses indics, l’un des limiers d’Info-Chalon.com a mené l’enquête sur une association réunissant discrètement des dizaines de personnes et s'apprêtant à faire parler d’elle les 8 et 9 juillet prochains. Le rapport d’Info-Chalon.com.

Jeudi 15 juin 2017 – 16 h 16

Une fidèle indic d’Info-Chalon.com, qu’on nommera « Laetitia K. » pour préserver son anonymat, me rencarde sur une grosse opération qui devrait avoir lieu à Bey, les 8 et 9 juillet. « Les 30 heures du jeu », que ça s’appellerait.

Jeudi 15 juin 2017 – 16 h 34

J’appelle le Big Boss d’Info-Chalon pour lui donner ma recette du cake à la banane. J’en profite pour évoquer le tuyau concernant Bey et tâter le terrain, c’est-à-dire savoir si j’ai le feu vert pour mener l’enquête sur l’opération  « 30 heures du jeu ».

- « Carte blanche », qu’il me répond du tac au tac, avant de me préciser que ce cartel de Bey est bien connu des services d’Info-Chalon.com et que ça fait un moment qu’il cherche à les coincer. « Je te balance le dossier qu’on a déjà constitué sur elles ».

- « Elles ? », m’enquiers-je.

- « Eh oui, les femmes sont sorties de leurs cuisines depuis un petit moment, mon bichon… », me répond-il, non sans un air d’avoir deux airs, la voix malicieuse et l’œil probablement goguenard.

Jeudi 15 juin 2017 – 17 h 02

J’appelle celle qui semble être le cerveau de l’opération, c’est-à-dire la présidente de ce qui officiellement se dénomme « Le Plateau de Jeu », constituée sous la forme d’une association de type « loi de 1901 »*, sans doute pour détourner l’attention. Pas inquiète qu’Info-Chalon.com veuille la rencontrer, et même plutôt ravie, Aurélie Pertin accepte le principe d’une entrevue le lendemain, à Bey, à 17 h 30, devant l’église de la commune.

En raccrochant, un léger doute me tenaille : et si c’était un piège ?

Vendredi 16 juin 2017 – 17 h 30

Je me gare sur un parking près de l’église, pas très loin d’une roulotte à pizza, en espérant qu’en revenant du rendez-vous avec Aurélie Pertin, si j’en reviens vivant, ma caisse ne sentira pas trop la « Marguerita au feu de bois ».

Arrivé devant l’église, y a pas un chat. Juste une moto. C’est en tournant la tête sur ma droite que je vois une femme manifestement  occupée à attendre quelqu’un avec qui elle a rendez-vous. Quelqu’un comme moi, quoi. Dès qu’elle me voit, elle percute, se lève et vient me saluer. A peine les présentations faites, une autre femme, Léa Decroocq, la trésorière du « Plateau de Jeu », débarque de derrière les fagots. Dans ma tête, c’est l’alerte-rouge. Si c’est pas un guet-apens, ça y ressemble comme deux gouttes d’eau. Et quand, sous prétexte du cagnard qui nous roussit la couenne, elles me proposent d’aller discuter à l’ombre dans un local un peu à l’écart, je me dis que si je repars, ce sera entre quatre planches de sapin.

Vendredi 16 juin 2017 – 18 h 00

Dans ce qui semble être en réalité leur Q.G., les deux fraîcheurs me payent un coup puis me font m’asseoir. Alors que je m’attends à ce qu’elles tentent de me tirer les vers du pif, c’est finalement moi qui les fait se mettre à table. Et, sur ce coup là, je suis plutôt content de mézigue, vu qu’ « en matière de police, il y a deux catégories d’individu qu’on a du mal à faire jacter : les terreux et les gonzesses qui ont décidé de ne pas parler »**. Du moins… dans un premier temps. Car, je percute vite que, loin d’avoir prémédité de se la jouer pierre tombale, elles ont prévu de me farcir les esgourdes, que leur opération « 30 heures du jeu » n’est pas destinée à rester secrète et que c’est même pour cela qu’elles ont si facilement accepté qu’on se rencontre.

Vendredi 16 juin 2017 – 18 h 14

Comme j’ai choisi de pas trop me risquer sur le vitriol qu’elle me proposait, ayant trop connu de polonaises qui en buvait au réveil et à qui ça réussissait pas, j’ai encore toute ma boussole, une fois picolé le Perrier ® offert, pour piger ce qu’elles se mettent à jaspiner.

Aurélie et Léa sont des passionnées de jeux. Elles joueraient littéralement les pieds dans l’eau, comme on dit dans certains milieux. Mais attention, ce ne sont pas des flambeuses, des parieuses, encore moins de ces spécialistes de l’entretien de la race chevaline que sont les turfistes, même si elles sont toutes deux originaires de Bey, commune bien connue pour faire dans le bourrin, le pégase, la rossinante, voire le beefsteack à macquard…

Aurélie et Léa, leur truc, c’est plutôt les « jeux de société moderne », des « jeux qui font appel à d’autres mécaniques que celle du Monopoly, du Cluedo ou des petits chevaux », dans lesquels « la part du hasard est moindre ». Bref, « des jeux qu’on ne trouve pas dans les grandes surfaces », mais plutôt chez leur fournisseur number one, où elles se ravitaillent régulièrement : « L’En-jeu », rue aux fèvres, à Chalon-sur-Saône.  Et qui dit jeux de société, c’est-à-dire des jeux qui se pratiquent à plusieurs personnes, par opposition à ceux qui se pratiquent comme certains plaisirs – de façon solitaire –, implique nécessairement de dégoter plusieurs autres personnes, sous peine de passer de longues soirées en tête-à-tête, à tout le moins en comité restreints, avec toujours les mêmes, ce qui à la longue peut s’avérer routinier.

Partant de ce constat, Aurélie, Léa ont donc créé à l’automne dernier une association dont l’objectif est de faire découvrir les jeux de société, plus précisément les « jeux de société moderne ». « Le Plateau de Jeu », qu’elles ont appelé ça. Et le moins que l’on puisse dire est que leur boutique a eu du succès puisqu’elle compte désormais une cinquantaine de membres de tous âges (de 6 à 76 ans). Des membres originaires de Bey, of course, mais pas que. En effet, certains viennent de Chalon-sur-Saône, Damerey, Beaune, Fragnes, Saint-Rémy ou encore Saint-Loup de Varennes. Pour jouer mais aussi pour… faire des rencontres. Des rencontres peut-être pas forcément du genre de celles qu’on faisait tard le soir dans les phalanstères imaginés par ce coquin de Charles Fourrier au 19ème siècle, mais pas moins intéressantes pour autant. « Avant de jouer, il y a généralement une causerie d’une bonne demie heure entre les joueurs qui, souvent, ne se connaissent pas forcément mais qui apprennent vite, avec le jeu, à se connaître » (Léa Decroocq), le jeu permettant plus souvent, à les en corire, de sonder les reins et les cœurs que 25 ans d’amitié ou de relations. En effet, avec le jeu, précise Aurélie Pertin, « on voit les caractères ».

Vendredi 16 juin 2017 – 18 h 37

Un truc me trotte dans la caboche depuis tout à l’heure. Si je vois ce que c’est qu’un jeu de société, j’ai du mal à voir ce que ces deux-là entendent par jeu de société « moderne ». Je m’en ouvre donc :

- « Qu’est-ce que c’est pour vous qu’un jeu de société ‘’moderne ‘’» ?, que je leur balance, comme dans le jeu du même nom : tout de go.

Cette question, c’était juste la question à pas poser si tu voulais être sûr d’être à l’heure pour voir le film que t’avais prévu de voir au cinéma à 20 heures en charmante compagnie. Ni une ni deux, elles ouvrent leur caverne d’Ali Baba, où trônent des centaines de jeux dont les noms ne me disent strictement rien, mais alors rien du tout. Puis elles commencent à en sortir un, deux, trois…. Et, très vite, je me retrouve à… faire avec elle une partie d’une sorte de mikado qui m’absorbe complètement. Redoutables ces deux-là ! Elles te transmettent leur virus sans même que t’aies eu le temps de dire « ouf ».

La partie terminée, elles me parlent d’un jeu qui, selon elle, fait actuellement fureur chez les ados : « Les loup-garous de Thiercelieux ». Un jeu de société d'ambiance dans lequel chaque joueur incarne un villageois ou un loup-garou, et dont le but général est : pour les villageois (dont certains ont des pouvoirs), démasquer et tuer tous les loups-garous ; pour les loups-garous, d'éliminer tous les villageois. Je ne le dis pas, mais le concept me plait assez bien.

Vendredi 16 juin 2017 – 19 h 00

Elles m’en avaient touché deux mots dès mon arrivée, Aurélie et Léa reviennent à nouveau – énième couche de Ripolin - sur « les 30 heures du jeu », le festival qu’elles organisent les 8 et 9 juillet prochain, à Bey. En les écoutant, je me dis que c’est vraiment dingue ce que des passionnés peuvent faire pour convertir les autres à leur passion. Car Aurélie, Léa et les membres de leur association n’ont pas mégoté pour leur festival. Inauguration avec les élus locaux, non pas en fanfare, mais avec un groupe de rock beaunois – les Rockin’ Bones -, qui viendra cracher ses décibels pendant 3 heures… Zones de jeux… Escape room… Tournois… Buvette et Restauration… Jeux grandeurs nature, importés du sud de département… 250 jeux largement fournis par leurs dealers de « L’En-jeu »… Des prototypes… C’est plus un festival, là… C’est les « JMJ » : les Journées mondiales du Jeu !

Vendredi 16 juin 2017 – 19 h 12

Comme je tiens vraiment à voir Le chat du Rabbin de Joan Sfar, projeté dans le cadre du festival de l’animation « Anim’ À Chalon », je trouve la force de m’arracher et de rejoindre ma voiture qui, c’est pas plus mal, ne chlingue pas la fumée de bois. Elles ne m’ont pas poursuivi, je peux donc démarrer en toute sécurité et rejoindre Chalon.

Samedi 17 juin 2017 – 15 h 54

Je pénètre pour la première fois dans le magasin « L’En-jeu ».

- « Bonjour, deux filles m’ont parlé hier soir d’un jeu qui ferait fureur chez les ados en ce moment… ça s’appelle, attendez que je retrouve le nom dans mon carnet…ça s’appelle « Les loups-garous de Thiercelieux »… Vous l’avez ? »

 

Samuel Bon

 

*Pour en savoir plus sur cette association, voire la rejoindre :

https://www.facebook.com/leplateaudejeu/

http://leplateaudejeu.leforum.eu/index.php

http://www.mairie-bey.fr/le-plateau-de-jeu

**San-Antonio

 

Plus d’infos encore :

 

  • Déroulement

 

Soirées jeux un vendredi sur deux à partir du 9 septembre 2016 à la salle accueil jeunes (bibliothèque), 5 Rue de Mouthier.

 

19h30-21h : à partir de 10 ans

 

21h45 : à partir de 15 ans

 

  • Cotisation

 

Adhésion annuelle : 10€ (10 à 14 ans) et 20€ (15 ans et plus)

 

  • Contacts

 

Tél : 06.65.09.03.53

 

leplateaudejeu@gmail.com                                                                                                                      

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche