Chagny

La 2e édition du festival Circocopiaus aura lieu les 7 et 8 juillet à Chagny

Bourguignon d'adoption, installé à Rully depuis 6 ans, Martin Schuhler de la Cie Boumkao, également organisatrice du festival 'La Planche à clous' à Rully, nous dit tout sur Circocopiaus, festival qui réunit cirque et arts vivants autour de spectacles, concerts et ateliers.

Comment est né le festival Circocopiaus ?
 
Il est né d'une initiative de la ville de Chagny et d'une volonté d'organiser un moment fédérateur, convivial et ouvert aux familles marquant le début de la saison estivale.
 
D'où vient l'idée de nommer le festival " Circocopiaus" ?
 
C'est une conjonction du mot  cirque et de 'copiaus',  du nom du théâtre des 'copiaus' à Chagny. Ce lieu est situé juste à côté de l'espace Claude Forêt où se tient le festival et qui fait suite à un précédent rendez-vous dans la même cour autrefois appelé "Les rendez-vous des copiaus", me semble-t-il.  En tout cas, ce nom parle aux gens de Chagny.
Quels sont les temps forts de ce festival?
 
Le festival est assez court : vendredi soir et samedi journée et soirée mais c'est très intense car il y a  9 spectacles et concerts programmés sur cette durée. A noter : le pot d'inauguration qui aura lieu vendredi vers 18h30 (19h), une belle soirée avec Liberté : spectacle sous yourte pour 30 personnes, TNT, La Cie scratch proposera des défis de passing massue sur fond de rock and roll et une soirée super festive avec un duo Blues et Rock'n'Roll.
 
Pouvez-vous nous en dire plus sur le spectacle qui s'adresse également aux personnes malvoyantes ? 
 
Entre autres spécificités, le plateau, le portique, les cordes du trapèze, tout comme les voix des trois comédiennes, sont sonorisées. Les parties textuelles sont également faites pour donner des repères sur ce qui se passe. Une visite du plateau que les personnes voyantes peuvent choisir de faire avec les  yeux bandés donne des repères sonores et d'espace afin de capter un maximum  ce qui se passe pendant le spectacle. En termes de techniques présentées, on a du trapèze ballant, du trapèze fixe, de la danse et de la roue Cyr... et bien sûr de la musique ! La démarche n'est pas courante dans les arts visuels, il faut préciser que cela n'enlève rien à la qualité du spectacle pour les personnes non porteuses de ce handicap. Le spectacle a pu être programmé avec le soutien d'Harmonie Mutuelle et de la mutuelle Malakoff Médéric.
 
photos transmises par la Cie Boumkao
 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche