Chalon dans la rue

L'association 'Les Arts dans ma rue', très présente sur le festival, n'est pas en mal d'avenir...

infochalon.com a rencontré son Président, Etienne Boggio.

Créée en avril 2016, un peu dans l'urgence, l'association qui s'était alors inquiétée du devenir du festival Chalon dans la Rue, a compté jusqu'à 400 adhérents. "Beaucoup de chalonnais, d'artistes, avaient adhéré par sympathie face à une situation qui semblait critique. Aujourd'hui, l'association qui a réécrit son projet associatif rassemble 150 adhérents, essentiellement des chalonnais", nous explique Etienne Boggio.

Si le nombre des adhérents de cette très jeune association a effectivement bien diminué, peu d'associations chalonnaises peuvent se targuer de fédérer, après seulement 1 an et demi d'existence, autant que Les Arts dans ma rue.

Un nouveau projet associatif adopté fin février

"L’association Les Arts dans ma rue, comme de nombreuses associations qui accompagnent les musées et grosses institutions culturelles, veut d’abord ouvrir un domaine artistique – les Arts de la rue – au plus grand nombre [...]. L’association Les Arts dans ma rue estime que son engagement dans le domaine des Arts dans la rue n’est pas seulement une action culturelle comme une autre mais qu’il s’agit bien d’une action citoyenne." (Extrait) 

Une association réactive

Dès la nomination de la nouvelle direction de l'Abattoir/CNAREP*, l'association a tenu à rencontrer Bruno Alvergnat et Pierre Duforeau "qui semblent très soucieux de travailler avec nous, c'est appréciable", nous précise Etienne Boggio, avant de poursuivre : "Leur déclaration d'intention est très intéressante. Ce que nous voulons, c'est que le CNAREP puisse rester sur un travail à l'année avec les habitants, les établissements scolaires, qu'il puisse y avoir un lien entre tous les publics et les artistes et bien entendu, qu'il travaille également avec toutes les forces vives de notre territoire. Ce qui nous paraît important également, c'est d'améliorer la qualité d'accueil des compagnies et artistes OFF, car ils sont quelques peu livrés à eux-mêmes, obligés de se débrouiller pour se loger. Cela ne peut pas se faire que sur les bonnes volontés de chalonnais qui acceptent d'héberger chez eux des artistes, même si c'est un bonheur de vivre ce lien de proximité [...]. En tout cas, aujourd'hui, nous avons des relations apaisées avec la municipalité, et les codirecteurs du CNAREP se sont dits contents de notre existence".

Qu'on se le dise...

L'Assemblée Générale de l'association Les Arts dans ma Rue, se tiendra ce dimanche.

*CNAREP : Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace Public

SBR

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche