Chalon dans la rue

Découvrez le nouveau projet de « Chalon Dans la rue »

Une nouveauté, « Le sous titre » est à découvrir.

Vendredi soir, à 19 heures 15, devant une centaine de personnes, sur le site de l’Abbatoir à Chalon-sur-Saône, toute l’équipe du CNAREP, les deux codirecteurs Bruno Alvergnat et Pierre Duforeau avait convié les autorités nationales, régionales, départementales et locales, ainsi que les chalonnais à venir participer à l’inauguration et le lancement du nouveau projet  nommé « Emergence d’un nouveau paysage », mis en place à l’occasion de la 32ème édition de « Chalon dans la Rue ».

Autour de la fresque « l’Atlas de l’Archipel » réalisée et spécialement conçue par l’artiste- plasticien Pablito Zago, une présentation personnalisée du projet a été effectuée lors des discours d’inauguration.

Pierre Duforeau lançait ouvertement : « Emergence d’un Archipel » est un projet qui a commencé dès ce lundi avec plein de rencontres et de groupes d’artistes. Pablito Zago qui nous a fait un PowerPoint très rudimentaire mais très efficace. Ce projet que l’on a intitulé de la sorte pour un territoire artistique en mouvement, fait la caisse de résonnance des Arts de la Rue et des Espaces Publics. Des endroits où toutes ces activités vont se propager […] Les Arts de la Rue ont toujours été très pluriels avec des activités et des disciplines différentes d’esthétiques. Cette année le point de départ sera l’Abattoir, ce site construit il y a 30 ans […] Mais cette année est basée aussi sous la nouveauté, avec pour cette 32ème édition la rubrique, « Sous Titre » que l’on veut annoncer ce soir et qui sera un fil rouge qui sera présent pendant l’événement et dont le sujet est l’animalité. Je ne vous en dit pas plus ! Nous allons nous réunir tous ensemble, le dimanche, le temps d’un grand rassemblement, afin que l’on soit le plus nombreux possibles, pour que se termine dans un temps fort le festival Chalon dans la Rue ».

Gilles Platret, Maire de Chalon-sur-Saône ajoutait : « On ne reprend pas un tel événement en faisant table rase et d’ailleurs cela n’a jamais été les objectifs des deux nouveaux co-directeurs de ce festival. Au contraire, ils sont très respectueux de ce qui a été fait, mais ils ont aussi une mission, c’est de faire en sorte que l’histoire continue et qu’elle continue très longtemps. Mais pour qu’elle continue, il faut qu’elle face ce qu’elle a toujours fait, apporter à chaque édition une petite graine de nouveauté. C’est d’ailleurs peut-être cela la folie, le Peps de « Chalon dans la Rue ». S’emparer de la Ville mais aussi la volonté d’impliquer encore plus les habitants dans cette aventure des Arts de la Rue et faire en sorte que ce lieu ici, qui est un lieu phare soit le lieu de la grande expression et qu’il vive […] Je veux saluer toutes les équipes, qui avec la codirection a participé à ce projet et leur dire que l’on a envie de travailler avec vous en partenariat. Notre objectif est de s’inscrire dans la durée et d’arriver l’année prochaine, à signer une convention triennale de 3 ans qui porte les Arts de la Rue  jusqu’en 2021 afin de lui donner un nouveau souffle. Enfin, je veux saluer la présence de la Présidente de la Fédération Nationale des Arts de la Rue, car on a des projets ensemble et on va les mener à bien ! ».

Lors de cette soirée, on notait également  la présence de Raphael Gauvain, Député de la 5ème circonscription, Laurence Fluttaz, Vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté en charge de la culture et du patrimoine, Sébastien Martin, Président du Grand Chalon, Lucile Rimbert, Présidente de la Fédération Nationale des Arts de la Rue et de nombreux élus.

Le publireportage info-chalon.com            

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche