Chalon sur Saône

Avec le transfert de l'Institut Image sur le site de la sucrerie, le Grand Chalon affirme ses ambitions sur un vrai pôle image

Symboliquement, l'annonce formulée par Sébastien Martin, Président du Grand Chalon, ce jeudi en conférence de presse, va donner une toute autre dimension au quartier de la sucrerie à Chalon sur Saône.

Un temps donné, c'était l'IFSI de Chalon sur Saône qui avait été évoqué sur les terrains de sucrerie, avant que le sujet ne soit relégué aux oubliettes. Finalement, c'est bien un pôle d'enseignement supérieur qui prendra place sur le site de la sucrerie, au sein du fameux "moulin". Un site pour lequel, une forte mobilisation avait été menée afin d'empêcher une éventuelle démolition. Par cette annonce, Sébastien Martin, lève la part d'ombre qui planait sur l'aménagement des lieux. Ce sont 3,5 à 4 millions d'euros qui vont être injectés dans le transfert de l'Institut Image placé sous la tutelle de l'ENSAM, institut aujourd'hui situé sur la zone sud de Chalon sur Saône, juste à proximité de l'IUT. 

Avec ce transfert d'activité, c'est une toute autre dimension que le Grand Chalon entend donner à la filière image et numérique sur le Grand Chalon, en créant un véritable pôle dédié aux entreprises avec des liens de plus en plus croisés entre entreprises du territoire et centre de formation. "C'est une vraie crédibilité qu'on entend donner" a martelé Sébastien Martin, fier de voir la zone de la sucrerie prendre un développement, qui était très attendu. Le projet devrait être validé en conseil d'administration de l'ENSAM le 20 septembre prochain. Le soutien de la région Bourgogne-Franche Comté et de l'Etat est attendu dans cet investissement majeur pour l'enseignement supérieur à Chalon sur Saône, et ce d'autant plus, après l'ouverture d'un Master il y a quelques jours (lire info-chalon plus tard). L'Institut Image qui manque de place dans ses locaux actuels disposera à terme de 2300 m² avec des travaux qui devraient débuter fin 2017.

Un projet qui s'associe également à l'investissement fort que le Grand Chalon accorde à hauteur de 200 000 euros dans un caisson d'immersion numérique, le seul et unique en France, adossé à un institut de formation supérieure, avait confié il y a quelques jours, Frédéric Mérienne, directeur de l'Institut Image, même si Laval dispose d'un outil quelque peu similaire. 

Laurent Guillaumé

Météo locale

Recherche

Mode et beauté