Cinéma

Salle comble pour « Ma vie de courgette » à l’Axel à Chalon

« Ma vie de courgette » avait été programmé pour une unique soirée à l’Axel de Chalon dans le cadre du programme de La bobine ce jeudi 20 octobre. Les 280 places de la plus grande salle du cinéma ont été prises d’assaut. Info-Chalon.com a demandé leur avis à quelques spectateurs à la sortie de la projection.

Avec pas moins d’une quinzaine de récompenses à son actif déjà, la première réalisation long métrage de Claude Barras sortie en salle ce 19 octobre, fait mouche tant auprès d’un public d’adultes que d’enfants. Ma vie de Courgette est un film haut en couleurs et en émotions qui traite d’un sujet très délicat : le placement en foyer quand un enfant se retrouve sans famille pour s’occuper de lui. Le physique des personnages permet aux spectateurs de s’identifier à eux. Et pour la première fois dans un film d’animation, les voix des personnages enfants sont confiées à des enfants.

 

Paul et Camille

« J’ai adoré. C’était bien, émouvant, un peu triste aussi mais on a bien rigolé », disent en cœur Camille et Paul venus voir le film avec leurs grands-mères. Ils ont beaucoup aimé les personnages des enfants, en particulier Camille, Simon, Courgette et Hamed.

 

Valérie, à droite

Valérie, enseignante au lycée Mathias à Chalon, livre son sentiment : « Très beau, très émouvant. J’ai pleuré à la fin. C’est une belle réussite. Un film plein de poésie, d’émotion, qui traite de la vie réelle ; ce que font peu de films d’animation ».

 

Pamela et Mina

Pamela, qui est à l’Ecole d’art de Chalon, est venue voir Ma vie de Courgette avec son amie Mina, qui lui a parlé du film. La jeune femme de 18 ans était au Foyer d’enfants Roche Fleurie de Chalon-sur-Saône il y a encore peu. Sa sœur, plus jeune qu’elle, y est encore. A la sortie de la projection, Pamela est encore dans l’émotion du film, dans lequel elle s’est tout à fait reconnu, et qui, selon elle, aide à comprendre « pourquoi tous les parents ne peuvent pas garder leurs enfants avec eux ». « Personne ne fait attention aux enfants des foyers. On est à l’écart de la société. J’attendais que quelqu’un fasse un film sur ce sujet ». « Le film est réaliste. Il est effectivement très rare qu’un enfant soit placé dans une famille d’accueil. C’est bien que le film montre ça ». Pour Pamela « l’éducation est donnée par les parents », aussi « même si en foyer on a un cadre, on est obligé de se construire seul ». Pamela a adoré le graphisme du film et a trouvé très touchant de voir que des enfants se sont investis en prêtant leurs voix aux personnages.

 

Annie, qui est une habituée des films programmés par La bobine, a beaucoup aimé Ma vie de Courgette. Elle conseille ce « moment plein d’émotion et de sensibilité » à partir de 8 ou 9 ans, le film étant peut-être moins compréhensible en deçà de cet âge.

 

Devant l’affluence de cette unique séance programmée par La bobine, et pour laquelle le cinéma Axel a dû refuser du monde, Info-chalon.com peut d’ores et déjà annoncer que Ma vie de Courgette sera reprogrammé très prochainement à l’Axel.

 

M.B.

 

 

  1. Durée : 1h06

Bande annonce :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19564644&cfilm=236415.html

Météo locale

Recherche

Mode et beauté