Chalon sur Saône

Les envoyés du Jamel Comedy Club bientôt à Chalon pour mettre sens dessus dessous le public

Le jeudi 24 novembre à 20h30, salle Marcel-Sembat de Chalon-sur-Saône, un quarteron du Jamel Comedy Club cher à Jamel Debbouze, pour qui tendre la main aux talents naissants s’apparente à une nécessité vitale, pour qu’au-delà ils puissent acquérir une envergure nationale, sera un rouleau compresseur qui écrasera tout sur sa route. La fleur au fusil s’entend, avec du stand-up en veux-tu en voilà. Interview pour info-chalon.com de Farid Chamekh, l’un des maillons forts.

Que représente Jamel pour vous ?

« C’est une sorte de modèle, c’est-à-dire qu’on a grandi avec lui à la télé, aujourd’hui on travaille avec lui. C’est un grand frère pour nous, et quelque part une fierté. »

Dans quel registre évoluerez-vous personnellement à Chalon-sur-Saône ?

« J’ai ce rôle de présentateur, de MC comme on dit, qui consiste un petit peu à donner le la de la soirée. Mon but, c’est de faire une entrée en matière qui soit assez explosive pour que mes camarades derrière puissent avoir un public chaud, s’amuser comme il se doit. »

Qu’est-ce qui fait la force et la singularité du Jamel Comedy Club ?

« C’est sa richesse en termes d’univers, de mixité, de  ce que l’on propose comme différents panels d’humour. Ca veut dire qu’il y a des gens qui sont issus de tous les milieux, de toutes origines, toutes confessions. C’est un petit peu la France de maintenant, et nous c’est ce que nous essayons de mettre en avant. Cette idée du vivre-ensemble que l’on expose sur scène pour dire aux gens : voilà, on peut très bien le réaliser, vous aussi, et on peut rire ensemble. C’est en gros le message, surtout avec l’actualité que l’on a aujourd’hui, c’est d’autant plus important d’avoir un message comme celui-ci à faire passer. »

De quelle nature est le lien entre l’émission et le Café-Théâtre ?

«Il est très fort. On a une émission qui est faite tous les ans, qui est un petit peu notre spectacle de fin d’année en fait. On joue toute l’année au Comedy Club qui est le Théâtre de Jamel à Paris, et chaque année on a une session d’enregistrement d’émissions qui présente les nouveaux sketches qu’on a joués et travaillés toute l’année. C’est notre rendu de copie. L’émission permet de mettre le travail d’une année en lumière dans les médias pour que les gens le découvrent, et que ça leur donne l’envie de venir nous voir sur scène dans nos spectacles respectifs. »

Combien d’artistes sont en représentation, et comment délimiter leur domaine d’intervention ?

«A Chalon le spectacle comprendra six artistes, mais nous sommes à peu près huit artistes dans la troupe du Jamel Comedy Club, c’est-à-dire que parfois nous tournons. Pour les artistes que nous présentons, on a des gens comme Nick Mukoko qui est un  ancien danseur. On a Jason Brokkers avec son univers très particulier, parce qu’avant c’est un mec qui faisait du commerce puis est devenu humoriste ; il nous raconte son parcours d’une manière très atypique. On a aussi Fadily Camara qui est une fille très jeune débordante d’énergie, de vitalité. Nous avons Foudil Kaibou que l’on ne présente plus, qui était au Marrakech du rire, qui lui aussi est une tornade, Alban Ivanov qui est un petit peu le leader. Nous avons Jean-Philippe Visini qui est aussi un vieux briscard et nous parle beaucoup de lois, de code de la route, de ce genre de choses, il est très drôle. Il y a un duo, Younes et Bambi, formé d’un Arabe et d’un Juif ensemble sur scène, et qui pour moi est un message très, très, très important. Eux aussi sont allés au Marrakech du rire. Nous pouvons commencer avec un sketch en interaction avec le public, ça peut donner des moments de vie très, très drôles. En tant que MC j’aime beaucoup également jouer avec le public, je m’adresse à lui, j’aime faire connaissance avec les gens de la ville dans laquelle je suis. Je ne vais pas vous mentir, Chalon je ne connais pas, j’ai hâte de découvrir la ville et d’échanger avec ses habitants. »  

Le public mord-il à chaque fois suffisamment à l’hameçon ?

« On a déjà fait une tournée l’an dernier dans toute la France, il y a eu pas mal de dates, et nous sommes même partis aux Antilles, à la Réunion. A chaque fois, à chaque fois, à chaque fois, on est les premiers surpris, mais systématiquement on a droit à un accueil très surprenant de la part du public, qui nous attend en fait, et nous on ne s’attend pas à autant d’amour, même si on se dit qu’il a vu l’émission. A Chaque fois on est comblés. Vraiment. Les gens sont là, présents, au taquet. Ca nous fait vraiment plaisir. »

Donnez-lui des arguments pour qu’il se déplace à Chalon-sur-Saône le 24 novembre…

« Ce que je peux vous dire, c’est qu’il y aura des surprises. Il faut venir car à chaque fois c’est un spectacle exceptionnel. Tout peut arriver, et on n’hésite pas à solliciter le public. Si vous avez envie de vous marrer avec nous, n’hésitez pas, c’est l’endroit où il faudra être. »

 

Les modalités pratiques

Tarif : 36,00 euros. Placement assis. Renseignements auprès d’A Chalon Spectacles (03.85.46.65.89 spectacles@achalon.com). Points de vente : Office de tourisme et des congrès du Grand Chalon, Fnac, Cultura, Carrefour, Leclerc, Géant, Cora, Auchan…

                                                                           Propos recueillis par Michel Poiriault

                                                                           poiriault.michel@wanadoo.fr

 

 

 

Météo locale

Recherche

Mode et beauté