Chalon sur Saône

Signature officielle de la convention « Mobilis’Toit » à Chalon sur Saône

Pour tenter de résoudre les difficultés avant la décision ultime, la procédure d’expulsion !

Ce jeudi matin, à 9 heures, se déroulait dans la salle du « Salon des Maires » à l’Hôtel de Ville de Chalon sur Saône la signature officielle de la convention pour le dispositif « Mobilis’Toit ». 

En présence de Gilbert Payet, Préfet de Saône-et-Loire, de Marie-Christine Bignon, Vice-présidente au Conseil Départemental en charge du logement, de l’habitat et de la politique de la ville, Maire de Chauffailles, Présidente de l’ADIL de Saône et Loire et représentant André Accary, Président du Conseil Départemental de Saône-et-Loire (excusé), Léonard Landry, Conseiller Communautaire au Grand Chalon, délégué à l’innovation environnementale, représentant Sébastien Martin, Président du Grand Chalon (excusé), Amelle Chouit, Adjointe en charge des affaires sociales, représentant Gilles Platret, Maire de Chalon-sur-Saône (excusé), de Raymond Burdin, Maire de Saint-Marcel, de Jean Claude Chevillot, Président de la confédération Syndical famille (CSF), d’Isabelle Gerbier, Directrice de l’ADIL à Chalon, en présence notamment de tous les partenaires : Société Neyrat , DDCS (Direction Départementale de la Cohésion Sociale, CAF, CCAS de Chalon, Châtenoy - le Royal, Saint-Rémy… que s’est déroulée la signature d’accords entre les différents partenaires pour l’application et la mise en œuvre de ce dispositif pendant 1 an.

Avec un repérage de 180 familles en situation de précarité, le dispositif va pouvoir agir autour de plusieurs axes essentiels : Faire des pré-diagnostics avec les familles en difficultés de paiement de loyers, Gestion des budgets et des charges des foyers pour un meilleur fonctionnement et des dépenses équilibrées, accompagner les ménages qui rentreront dans ce dispositif pour inviter les familles et les propriétaires à un règlement à l’amiable,  le but étant que chacun apporte une partie de la solution afin d’éviter la phase  contentieuse…

Une solution approuvée par le représentant de l’Etat, Monsieur le Préfet, qui se félicitait de la mise en place de ce dispositif et des nombreux partenaires. Il insistait, néanmoins, sur le travail de prévention à mener auprès de ces familles en difficulté afin de les ramener vers un fonctionnement normal de droit commun. Il précisait toutefois que ce dispositif concernait les personnes qui ont la volonté de vraiment s’en sortir !

Après les allocutions successives, les différents partenaires signaient la Convention.

Photoreportage infochalon.com

              

Météo locale

Recherche

Mode et beauté