Chalon sur Saône

ANGIOPLASTIE à Chalon sur Saône - Gilles Platret appelle à la mobilisation

L’Hôpital Public de notre territoire est en danger. Nous devons nous mobiliser, il en va de notre santé et de l’accès aux soins de chacun d’entre-nous.

A Chalon, comme à Montceau, il nous faut obtenir de l’Etat qu’il reconnaisse les besoins de la population pour une offre de soins de qualité et de proximité.

Un territoire sans hôpital public, ou avec un hôpital défaillant est un territoire qui se meurt. Nous ne l’accepterons pas.

S’agissant de l’hôpital de Chalon dont il est question aujourd’hui, avec le refus de l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’autoriser la pratique de l’angioplastie, j’ai décidé de convoquer un conseil de surveillance extraordinaire mardi 6 juin prochain à 16 heures, afin d’étudier les modalités d’une action visant à faire revenir l’Etat sur sa décision.

Sans angioplastie, c’est notre service de cardiologie qui serait menacé, et même au- delà, l’activité de notre hôpital et la qualité des soins qui y sont dispensés qui seraient mises à mal.

L’hôpital de Chalon doit être outillé de façon égale et équitable par rapport aux hôpitaux de Mâcon et Dijon. Sans ces équipements, et en l’absence de centre d’angioplastie, notre hôpital public continuera de rencontrer des difficultés en termes de recrutement de cardiologues et en termes de prise en charge de certaines pathologies.

A l’issue du conseil de surveillance du 6 juin, une conférence de presse sera organisée pour faire un point de la situation.

Dans cet intervalle, j’appelle tous les Chalonnais et plus largement tous les habitants de notre bassin de vie, à nous soutenir pour la défense de notre hôpital public en signant la pétition qui sera publiée dès demain sur le site « www.change.org ».

Gilles PLATRET
Maire de Chalon-sur-Saône

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche