Edito

Mais à quel jeu jouent les cardiologues de Dijon ?

Le coup de gueule du jour d'info-chalon.com

Le serment d'Hippocrate ? Ca vous dit quelque chose ? Même si ce fameux serment n'a aucune valeur juridique, il place les médecins au sein d'un cadre symbolique dédié au soin de toutes et tous. Un cadre qui formalise un minima moral et éthique. Sauf que dans le dossier qui nous intéresse, à savoir celui de la non-ouverture d'une centre de coronarographie à Chalon sur Saône, l'opposition des cardiologues Dijonnais n'est plus à démontrer, au point même qu'avec leurs homologues de Mâcon, ils se sont permis d'attaquer la décision de l'Agence Régionale de Santé qui souhaitait une telle installation à Chalon sur Saône, devant le tribunal administratif.

Que dire face à de tels comportements si ce n'est que d'adresser un carton rouge à ces comportements, qu'en tant que citoyen il est de notre devoir de dénoncer. Chacun aura bien compris l'intérêt financier pour les cardiologues Dijonnais soucieux de préserver leur magot face au risque de voir une concurrence chalonnaise s'installer durablement... alors qu'eux même sont au centre d'une concurrence avec Besançon. 

Sauf que l'intérêt du patient est bafoué dans le dossier de l'angioplastie chalonnaise.. au nom de quelques intérêts personnels ! Il s'agit là tout simplement d'un profond scandale sanitaire qui se profile. Un scandale sur lequel les candidats aux législatives de tout le département de Saône et Loire doivent s'exprimer avant le 11 juin. Un impératif départemental qui dépasse de très loin la seule problématique chalonnaise. A chacun de bien intégrer l'enjeu majeur qui se cache derrière ce dossier. 

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche