Chalon sur Saône

Rodolphe Galland, ce jeune chef d'entreprise qui cultive la proximité

À la tête de 4 agences : Chalon-sur-Saône, Mâcon, Le Creusot et Montceau-les-Mines, le jeune trentenaire, à la carrure impressionnante : presque 2 mètres pour 115 kilos, est entouré d'une équipe à son image : dynamique et solidaire.

Rodolphe Galland est un battant. Les circonstances de la vie le font devenir à 24 ans un jeune chef d'entreprise à la tête de 3 agences ;  Monceau-les-Mines, quant à elle, sera créée en 2014. C'est le décès de son père Jean-Marc, en 2012, qui va précipiter les choses et lui faire prendre la relève, soutenu par sa mère Joëlle. Si le chagrin est immense, il faut néanmoins, penser au personnel, faire fonctionner correctement les centres car derrière chaque salarié, il y a une famille - et rien n’est plus important que l'esprit de famille, la cohésion et la solidarité, pour Rodolphe Galland. Aujourd'hui papa d'un petit garçon de trois ans et demi, ce jeune chef d'entreprise est heureux de faire prospérer cette affaire qui regroupe 9 salariés dont la moyenne d'âge est de 27 ans et avec lesquels il maintient un lien très étroit. 

"Je suis tombé dedans quand j'étais petit".

Pour la famille Galland, l'aventure entrepreneuriale débute en 1991 lorsque Jean- Marc et Joëlle créent une carrosserie à Saint-Marcel. S'ensuit la création de la société Chalon Pare-Brise qui rejoindra le réseau France Pare-Brise en 2006. Rodolphe, quant à lui, intégrera l'entreprise en 2009 en tant que commercial. Cependant, ayant travaillé aux côtés de son père avec lequel il était très proche, il savait déjà tout faire : de la pose à domicile, à l'atelier, en passant par le côté plus administratif du bureau. Nul doute que cette expérience enrichissante l'a aidé dans la bonne reprise de l'entreprise familiale, même s'il avoue être passé par des moments difficiles et des étapes pas évidentes. "Cette période est derrière moi. Elle a été, en dépit de tout, très formatrice" car Rodolphe voit la bouteille à moitié pleine lorsque certains la voient à moitié vide. 

En éternel optimiste, les défis et les challenges ne lui font pas peur. Tire-t-il sa force de son passé de sportif ? Il est vrai que le chef d'entreprise a toujours voué une passion pour le basket et ce, depuis sa tendre enfance - passion et talent qui le pousseront à intégrer l'équipe France Jeunes au sein du centre de formation de l'Elan. En section sportive à Emiland Gauthey, à la fin de l'année scolaire, contre toute attente, il s'oriente vers un BEP Vente au Devoir. Il se dirige ensuite vers un Bac Proc Commerce puis un BTS NRC (Négociation et Relation Client).

Très tôt confronté à la gestion d’équipes, Rodolphe Galland précise "ne pas avoir de vision pyramidale. Je fais confiance. Aujourd'hui, je suis entouré d'une équipe extraordinaire. Mon objectif ayant été de rendre tout le monde autonome et participatif. C'est comme ça que je conçois le management !"

Voilà une vie professionnelle bien remplie et qui fourmille de projets pour développer encore plus de services en direction de sa clientèle. Rodolphe Galland, également membre du CJD (Centre Jeunes Dirigeants à Mâcon), n'oublie surtout pas d'être un papa attentif et un chef d'entreprise tourné vers l'avenir, proche de ses employés.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche