Chalon sur Saône

LEGISLATIVES - A Chalon Gilles Platret résiste à la vague « La République en marche »

Avec seulement un écart d’un peu plus de trois points et demi (26,51% contre 30,09%), Gilles Platret a bien résisté à la vague « La République en Marche », représenté par Raphaël Gauvain, à Chalon, commune dont il est maire depuis 2014, lors du 1er tour des législatives 2017. A titre de comparaison, son homologue mâconnais Jean-Patrick Courtois a fait moins bien dans la ville préfectorale face au représentant du parti présidentiel. Même s’il aurait préféré bien évidemment arrivé en tête dans la cité de Niépce, Gilles Platret peut se consoler en constatant qu’il a devancé de plus de dix points (26,51% contre 16,42%) Christophe Sirugue, son prédécesseur dans le fauteuil de maire.


Taux d’abstention record


Mais le grand vainqueur de ce dimanche électoral, ce n’est ni Raphaël Gauvain, ni Gilles Platret, ni Christophe Sirugue, mais bien l’abstention... Le taux de participation est en effet en baisse de plus de 5 points (49,66%  contre 54,91%) par rapport au 1er tour de 2012. Les électeurs les plus assidus sont ceux de Vivant Denon avec un taux de 55,14%, suivis de ceux de l’Est avec 53,51% et ceux de l’Hôtel de Ville avec 52,17%. A l’opposé, on ne s’est pas beaucoup déplacé à Romain Rolland avec un taux de 38,33% et à un degré moindre à Bourgogne-Pierre Vaux avec 46,20% et à Jean Lurçat avec 46,39%.
Raphaël Gauvain s’est classé en tête dans neuf des onze sections de vote, laissant échapper celle de Louis Léchère et celle de Romain Rolland au bénéfice de Gilles Platret. Le champion de La République en marche a réalisé son meilleur score à Rives de Saône (32,44%) devant l’Hôtel de Ville (32,30%) et l’Est (32,27%). A contrario il a accompli son plus mauvais résultat à Romain Rolland (21,83%).
Le maire de Chalon a cartonné à l’Est (30,14%), voire à Vivant Denon (28,86%) et Louis Léchère (28,20%). Par contre il a peiné aux Charreaux (19,31%), arrivant même en troisième position, et il a obtenu un résultat bien moyen à Rives de Saône (21,33%) et à Jean Lurçat (22,06%).


Loin de juin 2012...


Pour Christophe Sirugue il est loin ce dimanche de juin 2012, où il arrivait très largement en tête avec près de 42% des suffrages exprimés. En cinq ans le candidat socialiste a perdu plus de 25 points (16,42% contre 41,96%) et a laissé en route plus de 3 000 voix. Le député sortant a fait son plus joli score à Jean Lurçat (21,57%) et aux Charreaux (20,82%), où il a même arraché la deuxième place à Gilles Platret. Mais les votants de Saint-Jean des Vignes ont fait montre de « dégagisme » en ne lui  accordant que 12,36% de leurs suffrages.
Les trois favoris du scrutin n’ont laissé que des miettes à leurs onze malheureux concurrents. Aucun d’entre eux ne montant sur le podium dans l’une des onze sections. Pas même les représentants du Front National et de la France insoumise, partis pourtant en verve lors du 1er tour des présidentielles 2017.


Résultats : inscrits : 20 958, votants : 10 408, blancs : 142, nuls : 58, suffrages exprimés : 10 208, Raphaël Gauvain (REM) : 3 072, Gilles Platret (LR) : 2 706, Christophe Sirugue (soc) : 1 676, Eric Riboulet (FI) : 960, Nathalie Szych (FN) : 836, François Lotteau (Eco) : 359, Nathalie Vermorel (com) : 218, Samuel Brandily (DLF) : 93, Marianne Lacot (Eco) : 75, Pascal Dufraigne (ex.g.) : 57, Arnaud Ginions (div) : 48, Ghislaine Launay(ex d.) : 43, Alain Duriaux (ex.g.) : 36, Samuel Card (div): 29.

                                                                                                       Gabriel-Henri THEULOT

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche