Chalon sur Saône

"Clarifier ses relations essentielles" pour une efficacité personnelle à plusieurs têtes chercheuses

Dans l'embrouillamini de ce qui nous relie à nos centres d'intérêt et à leurs connexions, ainsi qu'à nos concitoyens, Isabelle Thurel propose à qui entend remédier aux dysfonctionnements sclérosants, des parades. Histoire de se diriger vers une bonification durable en contrecarrant les diverses entraves. Pour ce faire, un stage se déroulera à Chalon-sur-Saône les 7 et 8 octobre. Interview de la formatrice pour info-chalon.com

 

Qu’entendez-vous par « Clarifier ses relations essentielles » ?

« Nous sommes confrontés tout au long de notre vie aux relations qui tissent notre existence : relations à soi-même, relations avec nos parents, nos enfants, nos conjoints, nos relations sociales et professionnelles. Ce sont nos relations essentielles. Parfois, nous constatons douloureusement combien nous pouvons maltraiter ceux qui nous sont les plus proches, et combien nos relations peuvent être polluées par des agrégats du passé et du présent. Au-delà de cette prise de conscience, je crois qu’il est alors possible de se donner les moyens, par une communication plus saine et bienveillante, de clarifier ses relations, d’apprendre à les dépolluer, à les nourrir, à les vivifier, en un mot : à les épanouir. Au fond, avec une qualité relationnelle, tendre vers une « écologie relationnelle ». Nous avons une petite idée, si nous faisons un parallèle, d’imaginer combien nos relations peuvent être polluées, lorsque nous observons notre propre planète. Je crois qu’il est nécessaire et indispensable d’apprendre à communiquer, avec aussi grande bienveillance. »

 

Comment vous y prenez-vous pour arriver à vos fins ?

« Au cours du stage, je transmettrai un chemin possible, à partir d’outils et de règles d’hygiène relationnelle de la Méthode ESPERE®, créée par le psychosociologue Jacques Salomé, spécialiste de la communication et des relations humaines. Ces outils sont des balises relationnelles, simples, concrètes, efficaces et pleines de bon sens, qui permettent justement d’apprendre à communiquer d’une façon plus sereine. Le travail se fait à partir de cas concrets, apportés par les participants, de la vie personnelle ou professionnelle. La méthode utilisée est active et vivante. Je ne remercierai jamais assez Jacques Salomé , avec lequel je me suis formée longuement, avec qui j’ai beaucoup appris, de son enseignement. Et j’apprends encore beaucoup tous les jours, avec les personnes qui se forment, tant l’enseignement est riche ; j’ai, aujourd’hui, une infinie reconnaissance envers lui, et une grande gratitude. C’est le jardinier des relations humaines et de la communication depuis quarante-cinq ans, en France et bien ailleurs, puisque ses livres sont traduits en trente-huit langues. Me revient une expression du chanteur Julos Beaucarne. Tous les deux ont donné ce très beau spectacle « Au fil de la tendresse », que j’ai organisé à Angers en 1995, où Julos dit de Jacques Salomé qu’il est une personne d’utilité publique. « 

 

Ciblez-vous certains publics, autrement dit à qui cela s’adresse-t-il ?

« Le stage s’adresse à tout public, sans prérequis, à toute personne qui désire se responsabiliser et améliorer sa communication à elle-même et avec autrui, dans le respect et la bienveillance. »

 

Y a-t-il eu des sessions sur ce thème, et si oui, qu’en a-t-il résulté ?

« Le Centre de formation ESPERANCES et BIENVEILLANCE organise des sessions de formation en Communication relationnelle ESPERE® tout au long de l’année. Ce thème est animé régulièrement en France. Pour indication, après Chalon-sur-Saône, il aura lieu également à Poitiers le week-end qui suit. Je suis souvent émerveillée d’entendre les témoignages des stagiaires, comment un outil, un mot ou une démarche, peuvent faire un véritable levier de changement dans leur propre vie. Ce travail relationnel permet d’apprendre à communiquer de façon plus vivante, de sortir d’une victimisation, pour aller vers la responsabilisation de ses propres besoins relationnels, et de trouver, ou de retrouver, une confiance en soi, et ainsi mieux vivre ses relations. J’apprécie cette expression québécoise : « Se dire les vraies affaires ! » Je souhaite à chacun de s’offrir et d’offrir des relations de partage en authenticité, de bienveillance, en osant mettre des mots, ce qui éviterait bien des « maux ». »

 

Les modalités pratiques

La formation est assurée par Isabelle Thurel, formatrice et consultante en relations humaines, praticienne en Communication relationnelle Méthode ESPERE® depuis 2002, formée par Jacques Salomé, et membre agréée de l’Institut ESPERE International. Pour chaque session, la formatrice allie pédagogie et pratique, et s’appuie sur le vécu et les situations concrètes des participants. Site du Centre de formation ESPERANCES et BIENVEILLANCE : www.esperancesetbienveillance.com A Chalon le stage se déroulera les samedi 7 (de 14h à 18h30), et dimanche 8 octobre (de 9h à 16h30). Tarif : 130,00 euros. Renseignements : esperancesetbienveillance2@orange.fr, isabelle.thurel3@free.fr, ou au 06.08.45.10.19

Propos recueillis par Michel Poiriault

poiriault.michel@wanadoo.fr

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche