Chalon sur Saône

« La misère, cela ne se soulage pas, cela se détruit »

4 militants (personnes qui ont vécu ou vivent dans la grande pauvreté), Andrée, Philippe, Renée et Lucienne et 2 alliés (personnes qui n’ont pas connu la grande précarité mais qui ont fait alliance avec les personnes la connaissant), Catherine et Gaby, sont venues à la rencontre des lycéens d'Hilaire de Chardonnet.

Les objectifs de cette séance étaient de :

- permettre à nos jeunes à travers des témoignages de mieux comprendre la réalité de la grande pauvreté

- réfléchir sur les préjugés liés à la précarité et lutter ainsi contre les discriminations qui conduisent à aggraver les situations d’exclusion et de marginalisation.

- saisir la démarche d’ATD Quart Monde qui n’est pas de satisfaire directement les besoins primaires (se nourrir, se loger..) mais de redonner la parole à ceux qui ne l’ont que trop rarement.

Nos lycéens ont pu comprendre en effet, que même si répondre en urgence à des besoins primaires est parfois nécessaire, l’assistanat donne les moyens de survivre mais jamais les moyens de vivre. L’idée d’ATD Quart Monde depuis sa création est donc de rendre aux personnes vivant dans l’extrême pauvreté leur fierté, qu’elles n’aient plus peur du « mal dire » et que ces personnes trouvent en elles les ressources matérielles et psychologiques pour avancer et défendre leurs droits.

Pour mieux comprendre la démarche d’ATD Quart Monde, vous pouvez visionner une petite vidéo réalisée par un youtuber de talent :

https://www.youtube.com/watch?v=GFD7IkfBYq0

Les témoignages des militants ont beaucoup touché nos jeunes :

  • celui de Renée qui a retracé sa vie avec sa maman sous les ponts de Paris, ses moments de bonheur partagés avec elle, même s’il fallait manger dans les poubelles, les discriminations dont elle a fait l’objet à l’école parce qu’elle portait sur elle les stigmates de la grande pauvreté, le matin où sa vie a basculé lorsque les services sociaux sont venus la chercher à l’école et qu’elle n’a alors plus jamais revu sa mère.
  • celui de Philippe qui a crié très fort sa révolte face à des injustices,
  • ceux de Lucienne et d’Andrée qui se sont transformées en professeures ou en guides pour aider des spécialistes à comprendre la complexité de la grande pauvreté et ainsi la combattre plus efficacement.

Donner la parole aux personnes qui vivent la grande pauvreté , c’est aussi la démarche d’ATD Quart Monde

Rendez vous a été pris entre nos lycéens et les membres d’ATD Quart Monde pour le mardi 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère. Les jeunes ont préparé des banderoles, écrit un texte avec des messages qui leur tiennent à cœur. Ils interprèteront la chance « être un homme debout » de Claudio Capéo.

Là où les hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les Droits de l’homme sont violés.

 

D.BOUSQUET

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche