Chalon sur Saône

La solidarité, c’est aussi l’accompagnement dans la maladie pour l’Open’ Café

Le Docteur Louis Fournier et Annick Choine ont répondu présents pour une rencontre sur l’accompagnement des patients dans la maladie par les professionnels de santé.

C’est près d’une vingtaine d’associations qui se sont regroupées en collectif pour faire vivre le Festival des Solidarités à Chalon-sur-Saône et alentour durant cette deuxième moitié du mois de novembre. Vendredi 24 novembre au soir, l’Open’ Café avait ouvert grand les portes de la salle polyvalente Bernanos au public pour parler d’une forme de solidarité dont on n’entend pas toujours parler : l’accompagnement dans la maladie des patients en fin de vie par les professionnels de santé.

 

Après l’immigration il y a deux ans et la paix l’an dernier, Abderrahim Tajeddine, président de cette association créée pour l’entraide et la lutte contre l’isolement et la précarité des personnes âgées issues de l’immigration, a donc souhaité, avec d’autres membres de l’Open’ Café, mettre en avant ce qui leur semblait être « une véritable solidarité » : l’accompagnement dans la maladie.

 

Pour développer le sujet, le Docteur Louis Fournier, chirurgien, et Annick Choine, infirmière d’accompagnement, qui travaillent ensemble à l’hôpital de Chalon-sur-Saône, ont pu témoigner de leurs actions quotidiennes auprès des malades. Pour le Docteur Fournier, « la solidarité est un grand mot dans le domaine du soin, un terme très fort. Elle entraine un sentiment de responsabilité et de dépendance réciproque par lequel des personnes sont moralement engagées les unes par rapport aux autres. La solidarité a donc un impact à la fois sur l’équipe soignante et sur le soigné. Il ne peut y avoir de soins sans confiance, et cette confiance nécessite un engagement du soignant par rapport à son patient. Il monte avec lui dans sa barque. » Annick Choine a souhaité souligner la nécessité de connaître le patient, de l’écouter, d’avoir « un lien solidaire » avec lui. « Il est nécessaire d’accompagner le patient pour qu’il puisse s’adapter au soin médical ».

 

Après différentes interventions, questions ou des témoignages du public, les discussions se sont prolongées autour de boissons et pâtisseries offertes par l’Open’ Café.

                                                                                                              

M.B.


Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche