Chalon sur Saône

Une bouteille dans la mer de Gaza

« Une autre façon d’appréhender [le] conflit » entre Palestiniens et Israéliens avec Amnesty International.

Le Festival des Solidarités, qui se déroule jusqu’au 1er décembre à Chalon et alentour, aura vu de nombreuses associations organiser, chacune à sa manière, des actions de solidarité sur des thèmes très variés. Les formes aussi étaient très différentes : conférences-débats, projections-ciné, interventions dans des écoles ou lycées, concerts, ventes diverses mais aussi pièces de théâtre. C’est par cette dernière forme qu’Amnesty International a choisi de parler du conflit qui perdure entre Palestiniens et Israéliens.

 

Jouée par une association de théâtre amateur venue de Feyzin, « Tribulations théâtrales », la pièce Une bouteille dans la mer de Gaza, tirée du roman éponyme de Valérie Zenatti, permet une plongée rapide et profonde dans le quotidien infernal que vivent les populations d’un côté comme de l’autre. Par l’initiative d’un message envoyé dans une bouteille par Tal, jeune habitante de Jérusalem, et découverte par Naïm, Palestinien, à Gaza, une succession d’échanges s’engage alors afin de leur permettre de mieux se connaitre. Passés les quelques a priori du début de leurs conversations, ils comprendront finalement que l’un comme l’autre souffrent de ce conflit. Malgré les difficultés et souffrances du quotidien, ils choisiront de croire en un avenir meilleur, dans lequel ils pourront se retrouver.

 

Amnesty International, qui lutte dans le Monde pour « promouvoir et faire respecter l’ensemble des droits humains inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’homme », a choisi cette pièce de théâtre, présentée au Studio 70 de Chalon dimanche 26 novembre, car elle permet « une autre façon d’appréhender ce conflit ».

 

M.B.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche