Chalon sur Saône

Fragnes-La Loyère : Les gendarmes de la Compagnie de Chalon félicités par les instances nationales, départementales et locales.

Cérémonie de la « Sainte Geneviève » (patronne de la Gendarmerie)

Samedi, à 10 heures, à l’église de Virey-le-Grand, se déroulait la grande messe pour la cérémonie de la « Sainte Geneviève » (patronne de la Gendarmerie) en la présence de nombreux officiers, gradés, gendarmes et gendarmes adjoints de la Compagnie de gendarmerie de Chalon-sur-Saône ainsi que les représentants des diverses compagnies qui forment l’escadron de la Gendarmerie de Chalon-sur-Saône.

De nombreuses autorités étaient présentes à l’invitation du Chef d’Escadron, Jean AVARRE, également pour une réception à 11 heures 30 à la Salle du Bicentenaire à Fragnes - La Loyère. De nombreux discours ont été prononcés à cette occasion :

Alain Gaudray, Maire de Fragnes - La Loyère: « Sainte Geneviève a fait preuve d’un certain nombre d’actions, que ce soit en 451 quand elle a invité à la résistance face au siège d’Attila, ce qui lui a permis de faire lever le siège, mais aussi en 465 quand elle a réussi à faire maintenir l’indépendance de la ville de Paris face à de nouveaux assaillants. En 470, quand les parisiens sont guettés par la famine lors d’un nouveau siège, elle organise le ravitaillement de cette ville en remontant le cours d’eau de la Seine pour aller chercher des denrées alimentaires. Alors, cette femme était forte et paisible et d’une grande autorité, et je comprends que de par les actions, elle a pu rétablir à la fois l’ordre et la paix, qu’elle en soit votre ligne directrice, votre symbole et votre Sainte. Au-delà de ces valeurs que vous partagez et qui sont bien incarnées dans cette Sainte, cette religieuse avait aussi un mérite, c’est qu’elle était non cloîtrée ce qui lui a permis de s’engager en politique puisqu’elle a été Conseillère municipale à la fois de Nanterre et de Paris. Je remercie particulièrement la Gendarmerie d’être non cloîtrée, d’être présente sur le terrain, d’avoir cette action de proximité. Je peux vous le dire, qu’ en tant que Maire de Fragnes-la-Loyère, au cours de ces trois dernières années, et bien avec la Gendarmerie, il y a eu un travail de terrain qui a été fait et qui a porté ses fruits et notamment dans les enquêtes et la lutte contre la petite délinquance qui malheureusement afflige toutes nos communes. Alors, merci à vous, de votre proximité sur le terrain mais aussi avec les élus, afin de rendre notre territoire paisible, serein et un territoire de paix ! ». 

JeanAVARRE, Chef d’Escadron de la Compagnie de Chalon-sur-Saône: « Je vous remercie tous, représentants de l’Etat, des institutions, Elus, amis, familles…. Vous vous êtes joints à nous pour cette journée symbolique qui représente un marqueur fort de l’identité de la Gendarmerie. Votre présence, si elle témoigne de l’attachement que vous portez à l’institution  et aux valeurs qu’elle véhicule est également perçue par la Gendarmerie comme une marque d’amitié à laquelle nous sommes très sensible. La Sainte Geneviève évoquée il y a quelques minutes à l’église de Virey-le-Grand est de matière à guider notre action sur nos missions de protection de la population dont on a la charge. Les principales missions qui nous préoccupent actuellement sur la Compagnie de Chalon-sur-Saône, c’est de faire face aux enjeux majeurs qui impactent nos territoires dont au 1er rang de ceux-ci figure la menace terroriste […] Aussi la détection et le suivi de la radicalisation sont des missions pleinement intégrées à l’action quotidienne de nos gendarmes. Parallèlement, la préparation d’une riposte à un acte insensé, se décline par un aguerrissement individuel, tout autant que par l’entraînement opérationnel en équipe ou avec nos partenaires, à l’occasion d’exercices de plus ou moins de grande envergure comme celui qui a eu lieu au printemps dernier au collège de Verdun-sur-le-Doubs. Notre unité spécialisée, renforcée depuis, joue un rôle dans ce domaine qui s’étend bien au-delà du territoire de la Compagnie. Le second enjeu, qui nécessite la mobilisation permanente de nos forces, est la lutte contre la délinquance d’appropriation et en particulier contre les cambriolages, car chaque vol commis par effraction dans un domicile est vécu comme un véritable traumatisme par les victimes, nous en sommes pleinement conscients et nous ne négligeons aucune piste pour à chaque fois tenter d’en appréhender les auteurs. Ainsi, chaque fait constaté donne lieu à des recherches criminalistiques réalisées par les techniciens en investigation  criminelle de proximité qui sont présents dans chacune de nos brigades de la Compagnie, suivies par des investigations sur le terrain : enquête de voisinage, signalements… […] Enfin je veux rendre hommage à l’action des gendarmes de la Compagnie, car leur engagement ne consiste pas seulement à donner de leur temps, mais se manifeste aussi de façon bien plus forte lorsqu’ils sont appelés sur une intervention où leur détermination et leur dévouement les poussent bien souvent à agir au mépris des risques qu’ils encourent. Ils méritent pour tout cela, toute notre reconnaissance. Je vous remercie ! ».

Jean Paul Emorine, Sénateur : « Je veux simplement vous dire, aujourd’hui, qu’en tant que sénateur depuis de nombreuses années, le souci de notre Nation, c’est le bien-être des gendarmes dans leurs fonctions, sur le terrain  vis-à-vis de nos concitoyens […] Je vous remercie  de votre invitation et j’ai toujours grand plaisir à y participer ! ».

Cécile Untermaier, Députée de la 4ème circonscription : « La Sainte Geneviève, c’est bien la preuve qu’il faut toujours faire confiance aux femmes ! Et ce n’est pas moi qui va vous dire que vous n’avez pas raison […] Vous êtes au cœur de l’Institution Républicaine et il est absolument essentiel de travailler ensemble sur le terrain au niveau national pour définir la gendarmerie du 21ème siècle ainsi que celles des forces de Police et de Sécurité […] Un mot de l’avenir pour vous dire que nous allons avoir une loi sur la réforme de la Procédure Pénale et la Procédure Civile pour faire en sorte, car il s’agit là d’un véritable enjeu, que ces procédures, effectivement vous permettent de libérer du temps et je pense qu’il y a moyen de la simplifier néanmoins, afin de vous alléger des tâches qui ne sont plus les vôtres […] A ce sujet, Monsieur le Commandant, je veux vous saluer car je sais que vous avez obtenu de très bons résultats pour la lutte contre la délinquance […] Le gendarme est d’abord, le gendarme du monde rural qui parcourt les territoires et qui observe les changements qui échappent aux autres et de ce fait extrêmement pertinent dans ses analyses et dans ses réactions […] Je serai toujours là à vos côtés pour vous défendre et faire en sorte que l’on se mobilise afin que vous vous sentiez bien dans vos missions et que vous soyez soutenus, reconnus, et défendus! ».

Raphael Gauvain, Député de la 5ème circonscription : « La réforme de la Procédure Pénale, c’est un débat qui avait eu lieu pendant les élections présidentielles, d’ailleurs la Ministre de la Justice a annoncé 4 chantiers, dont la réforme de la Procédure Pénale. Je pense sincèrement que la loi qui avait été votée en juin 2016, a, en réalité, et à l’usage, fait beaucoup de mal aux services de Police et de Gendarmerie dans le traitement des enquêtes. Je pense qu’il va falloir que l’on puisse avoir un vrai débat, notamment sur la place de l’avocat dans la chaîne de la Procédure Pénale, au niveau des auditions, des gardes à vue. Vous savez que c’est quelque chose qui nous a été imposé par la Cour Européenne des Droits de l’Homme, moi je l’ai vécu du côté de l’avocat, et je ne sais véritablement pas, si pour les droits de la défense, cela a véritablement été une avancée ? Si cela a été une avancée pour les avocats, est-ce que c’est une avancée pour les services d’enquête de la Police et de Gendarmerie ? Voilà ce qui va faire partie des questions qui vont être mises sur la table pour construire une bonne réforme. Un débat d’ailleurs qui se déroulera à la Commissions des Lois mais aussi sur le terrain, où je suis aussi venu vous voir, car je pense qu’il faut avoir avec vous ce débat. Il faut que l’on trouve pour vous plus d’efficacité dans la chaîne des investigations pénales. Enfin, je voudrais simplement saluer en quelques mots, votre dévouement, saluer votre travail, vous dire merci et gloire à Sainte Geneviève ! ».

Jean-Jacques Boyer, Sous- préfet de l’arrondissement de Chalon-sur-Saône : « Sainte Geneviève, est un moment de convivialité  qui fédère la grande famille de la gendarmerie dans chaque Compagnie, mais c’est également un moment où je crois on recherche du sens. Sens par la foi pour certains, de se rassembler pour d’autres, notamment entre gendarmes, afin de réfléchir sur le contenu  et la portée de l’action de la Gendarmerie. Je vais faire écho aux propos de Monsieur l’aumônier, mais c’est vrai que nous vivons depuis quelques dizaines d’années, comme le dit le philosophe Marcel Gauchet, une extension infinie des droits individuels avec des textes qui ont beaucoup poussé au renforcement des libertés […] Nous sommes dans une ère du temps où de plus en plus de nos concitoyens, nous tous d’ailleurs, car il ne faut pas désigner des boucs émissaires, nous sommes  vraiment dans l’ambiance d’une extension de nos droits, et il nous est difficile de l’intégrer pleinement et de la respecter. Notamment pour une frange réduite de la population qui vit en marge des lois et que vous côtoyez régulièrement […] Le gendarme c’est le soldat de la loi, il est là pour faire respecter la loi et pour le faire, c’est délicat, épineux et pour beaucoup de nos concitoyens, le rappel à la loi, ce n’est pas simple, mais c’est aussi ce qui donne un sens à votre action, puisque la loi c’est ce qui protège la population et faire respecter les règles, c’est faire respecter la liberté, la sécurité de nos concitoyens. C’est un métier qui est profondément chargé de sens et je crois que vous avez à la fois de la chance et du mérite à l’exercer. De la chance, parce que je crois que c’est un métier que l’on exerce en se disant que l’on est utile à ses concitoyens. Du mérite, parce que c’est un métier où le risque est présent, on le voit chaque année avec des gendarmes blessés ou malheureusement tués en service. Je terminerais en félicitant les gendarmes de la Compagnie de Chalon pour leur engagement sans faille au service de leur concitoyen ! ».

Photoreportage info-chalon.com                                        

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche