Chalon sur Saône

Aux Charreaux, Gilles Platret annonce sa volonté d'abaisser la taxe foncière sur le bâti.

En réunion publique, ce mardi soir, Gilles Platret et son équipe ont répondu aux questions des habitants du quartier des Charreaux.

Après les réunions publiques menées sur le quartier Saint Laurent et aux Aubépins, c'était au tour des Charreaux ce mardi soir. En présence de nombreux élus de la majorité municipale, dont les locaux de l'étape, à savoir Annabelle Roth, Christian Marmillon et Pierre Carlot, Gilles Platret a dressé un petit point d'étape avant de céder la parole aux habitants du quartier.

"Le temps de l'abondance est terminée à moins d'une implantation de centrale nucléaire" a lancé Gilles Platret, histoire de rappeler aux habitants du quartier que les contraintes budgétaires doivent rythmer chacune des réflexions en terme d'investissement public, "tout en maintenant le gel des taux de fiscalité, ou en allant au-delà", avant d'évoquer "la piste de la baisse de la fiscalité sur le bâti à Chalon sur saône". Pour autant, ce sont "pas moins de 400 interventions qui ont été réalisées par les services municipaux dans le quartier depuis 2014  pour un total de 250 000 euros" a lancé Gilles Platret, avant d'évoquer les 175 000 euros injectés dans la réfection de la sonorisation de la salle des fêtes, les 28 000 euros dédiés à l'accompagnement des activités sur le quartier. Là encore, le maire de Chalon sur saône n'a pas oublié de mentionner la réouverture de la Maison de quartier, fermée depuis de nombreuses années, en juin 2016. "Elle est en train de retrouver son rythme. C'est un peu votre mairie de quartier. N'hésitez pas à solliciter les agents" a-t-il rajouté. 

Sur la vie de quartier, Gilles Platret a évoqué l'importance des conseils de quartier, "une expérience réussie alors que près de 80 % des membres de la session ont candidaté pour participer à la seconde". 

Perspectives pour la fin de mandat ?

Et oui, l'heure de la dernière ligne droite a sonné, avec d'ores et déjà les deux dernières années pour l'équipe municipale, "mais si on nous en donne une de plus, ça nous ira bien aussi" a rajouté Gilles Platret alors que l'idée de voir repousser les municipales en 2021 est régulièrement évoquée, afin de tout rassembler avec les élections départementales et régionales. 

En attendant, la question de la rue Proudhon devrait être posée sur la table rapidement en concertation avec le conseil départemental de Saône et Loire ou encore le dossier du réaménagement de la Place Albert Thomas et de son accessibilité aux véhicules. Un city-stade pourrait également voir le jour dans le quartier.

Laurent Guillaumé

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche