Chalon sur Saône

"Gilles Platret, c'est le retour de la dette et des projets sans concertation" pour Chalon Autrement

Christophe Sirugue en tête avait prévenu il y a quelques semaines que le temps de l'observation de la gestion municipale par l'équipe municipale était révolu. Voilà venu le temps de l'offensive.

Reprenant les éléments cités par le rapport de la Chambre régionale des comptes sur les premièes années de la gestion Platret, Christophe Sirugue pointe la gestion municipale de l'actuelle majorité, et "la rupture avec ses engagements auprès des électeurs". "La démonstration est flagrante que la situation qu'il nous décrivait comme étant au bord de la tutelle n'en était rien finalement. La preuve est l'annonce d'investissements associés à la baisse de la fiscalité locale. Qui peut croire que la situation était tellement détériorée pour arriver une telle gestion aujourd'hui. C'est la démonstration flagrante que la situation en 2014 n'était pas celle annoncée. La preuve également du retour à l'emprunt et une dette qui repart à la hausse alors que nous l'avions stabilisée" lance l'ancien premier magistrat de la ville. 

"L'endettement ne va que s'amplifier, c'est logique. On ne voit pas comment il pourrait en être autrement. D'autant plus qu'à l'heure où toutes les collectivités s'interrogent sur les conséquences de la disparition de la taxe d'habitation et tempèrent leurs investissements, il agit à l'inverse, sans connaître les recettes à venir. Bien sûr que la ville doit investir mais dans les limites du raisonnable". 

"Politique paillette de l'investissement"

Chalon Autrement fustige ce qu'ils qualifient de "politique paillette". "Les Chalonnais nous parlent de la propreté de la ville et de toute la ville, des services démunis alors que l'accompagnement au quotidien disparait. Une ville doit nécessairement marcher sur deux jambes, l'urbain et l'humain. Ce dernier est abandonné par son équipe et lui. On oublie le quotidien des Chalonnais et l'exemple du stationnement est un exemple criant, alors qu'il avait promis que tout aménagement devait être fait en concertation avec les habitants. Où est cette fameuse concertation tant vantée au moment des élections ? Aujourd'hui, c'est circulez, y a rien à voir !". 

"L'impression qui prévaut est que le maire est plus accaparé par son ambition personnelle, sa présence dans les rédactions parisiennes que par Chalon sur Saône et les inondations. La démonstration d'un autre mensonge, le fameux maire à 100 %".

Place de Gaulle... "On assume notre part de responsabilité"

"Sur le dossier de la place De Gaulle, on a l'impression qu'il tire un trait dessus, en essayant de nous faire dire que ce sera de notre responsabilité si le projet n'aboutit pas. Mais on le dit clairement, on assume". 

Prochaine étape du côté de Chalon Autrement ? "Des opérations de tractage sur les marchés, le lancement d'un site internet, la publication de documents permettant aux Chalonnais de se faire une vraie idée des sujets locaux. On a bien l'intention de tenir notre place". 

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche