Chalon sur Saône

Nécrologie
 - Michel Azy n’est plus

Quelques jours seulement après Paul Alexandre une autre figure chalonnaise vient de s’éteindre. Michel Azy n’est plus. Il nous a quittés mardi matin, à l’âge de 81 ans, entouré des siens, après un court séjour à l’hôpital privé Sainte-Marie.

On le savait malade depuis plusieurs mois mais chacun espérait qu’il surmonterait une fois encore le cancer qui le rongeait au fil des jours.
Après des études littéraires au lycée La Colombière, Michel Azy, qui était natif de Chalon, avait obtenu le brevet professionnel de gemmologie à Paris en 1965. Avant de diriger durant un quart de siècle la bijouterie du 45-47 Grande-Rue, plus connue sous l’appellation « Azy-Romanet », les noms de ses deux parents. Une bijouterie qu’il a vendue en 1990. Mais il n’avait pas pour autant abandonné la profession qui était la sienne, demeurant joailler-expert près la Cour d’Appel de Dijon et les tribunaux et membre de la chambre nationale des experts en joaillerie, bijouterie, horlogerie, orfèvrerie, pierres précieuses près les compagnies d’assurances. Durant sa carrière professionnelle il a également été membre du bureau national de la Fédération des horlogers, bijoutiers, joailliers.


Fondateur des Montgolfiades


L’un des grands regrets de sa vie a été de ne pas pouvoir embrasser une carrière militaire dans l’Armée de l’Air. Ce qui ne l’a quand même pas empêché de passer avec succès le brevet de mécanicien de l’Armée de l’Air à Rochefort et le brevet de pilote militaire de l’Armée de l’Air. Comme sa fille Virginie l’a rappelé à Info Chalon « Mon père avait la passion de tout ce qui volait ». Une passion qui l’a vu devenir président de l’Aéro-Club de Bourgogne, membre de l’Aéro-Club de France, et membre fondateur de la Fédération Française d’Aérostation. Une passion qui l’a poussé à créer une section « montgolfières » à Chalon et à devenir l’un des pères fondateurs des fameuses Montgolfiades il y a maintenant plus de 30 ans. Les vieux Chalonnais se souviennent sans doute d’avoir vu voler dans le ciel de Chalon et de l’agglomération le ballon multicolore « Azy-Romanet », piloté par son propriétaire.


Gouverneur du district 1750 du Rotary International


Bien avant d’en être membre en 1974, Michel Azy avait fait sienne la devise du Rotary International « Servir d’abord ». Toute sa vie, il s’est mis au service de sa ville au sein de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Chalon-Autun-Louhans, dont il a été 1er vice-président, du tribunal de commerce de Chalon ou encore de la Jeune Chambre Economique de Chalon, dont il a été président, sans oublier l’Union commerciale de Chalon et la fédération des unions commerciales de Saône-et-Loire, dont il a été également le président.
Membre fondateur du rotary-club Chalon-Niepce, il en a été président en 1978-1979. Avant de devenir gouverneur du district 1750 du Rotary International en 1995-1996. Premier gouverneur chalonnais depuis près d’un demi-siècle.
Michel Azy habitait depuis de nombreuses années à Châtenoy-le-Royal. Ville dont il a été l’élu en 2001 en qualité d’adjoint sous le premier mandat de Marie Mercier.
Une vie bien remplie pour cet homme dynamique, pour qui l’amitié n’était pas un vain mot. Ceux qui l’ont connu garderont de lui le souvenir d’un homme de conviction.  Les obsèques religieuses de Michel Azy, qui avait eu la douleur de perdre son épouse Michèle  en juillet 2015, seront célébrées samedi 10 février à 10h 30 en la cathédrale Saint-Vincent. A ses trois enfants, Valérie, Vincent et Virginie, à ses petits-enfants, ainsi qu’à toute sa famille « Info Chalon » présente ses condoléances attristées.

Gabriel-Henri THEULOT

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche