Chalon sur Saône

Le mensonge, il n'y avait que ça de vrai, dans "Mariage et châtiment"...

Les Théâtrales ont encore frappé fort ce jeudi soir à Chalon-sur-Saône en une salle Marcel-Sembat remplie à souhait. Une fois de plus les valeurs sûres de cette face artistique ont apporté de l’eau au moulin de celles et ceux qui prêchent pour leur paroisse, à savoir le lâcher-prise au moyen de moments de détente qualitatifs qui passent par la case rires à profusion.

Le piège s’est refermé sur le « voleur de consciences »

« Mariage et châtiment », c’est bien de cela dont il a été question au travers de cette comédie réellement prenante dont le paternel est David Pharao, et le metteur en scène, Jean-Luc Moreau. Le premier vocable s’avère synonyme de conclusion favorable, d’élans amoureux inarrêtables. Quant au second, la dureté implacable de son faciès renvoie immanquablement à la sanction lourde. Ce fut donc un flux incessant d’allers-retours soufflant le chaud et le froid lors desquels artifices, affabulations et comportements  mythomaniaques ferraillèrent à qui mieux mieux. Avec un Daniel Russo (Edouard) des grands soirs, véritable suppôt de la parole libre mais ô combien polluée par l’insincérité flagrante, l’esclaffement a été royal de bout en bout, tant le fait de faire avaler des couleuvres déclenchait systématiquement le rire.

Trop heureux d’être à pareille aubaine, le public, avec cette espèce de poker menteur qui deviendra rapidement contagieux ! Tout prend forme quand Edouard, qui devait assister son meilleur ami –Fred ( Laurent Gamelon)-en qualité de témoin pour son mariage, ne s’y rend finalement pas. Mal embarqué, le menteur n’eut pas d’autres choix que de persister dans l’erreur commise, avec des histoires à dormir debout pour simplement tenter de retomber sur ses pattes. Il s’ensuit que la casse s’insinue partout : le couple formé par Edouard et Marianne bat de l’aile, celui de Fred et Louise ne vaut guère mieux…Les allégations mensongères sont tombées dru : Edouard raconte des bobards pour expliquer son absence aux noces de son pote, soutient mordicus que son épouse a quitté le monde des vivants, cette dernière affirme qu’elle est amoureuse d’une femme, la stagiaire dévoile qu’elle est enceinte d’Edouard, etc. Difficile d’y retrouver ses petits dans cet infâme méli-mélo ! Mieux alors vaut-il ne jamais franchir le premier pas qui mène au renchérissement des argumentaires, avec le risque d’être englouti avec pertes et fracas en perdant à tout jamais sa respectabilité. « C’est dur de dire la vérité, surtout que ne pas la dire, c’est ça le mensonge… », a parlé à la cantonade le fautif Edouard. Une chose est sûre : les spectateurs, avec des personnalités persuasives comme Daniel Russo et Laurent Gamelon, entraînant dans leur sillage trois comédiennes nullement à la traîne, ont fait bombance en matière de déblocage des zygomatiques. Que demande le peuple ?

                                                                                                                 Michel Poiriault

                                                                                                                poiriault.michel@wanadoo.fr    

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche