Châtenoy le Royal

Premier Mars, Mercredi des Cendres : l’église catholique entre en Carême

Entrer en Carême, pour les Chrétiens, s’est marché durant quarante jours sur le chemin qui mène au Renouveau de Pâques.

Depuis la nuit des temps le premier jour de Carême est le Mercredi des Cendres, geste fort d’ouverture sur cette période ou l’humilité est de rigueur, tout comme la sincérité du coeur, pour mieux comprendre le sens de sa vie chrétienne dont la raison et le fondement est de partager et d’aimer son prochain.

Pourquoi des Cendres ?

« Tu es poussière et tu retourneras poussière » disent les Ecritures dans le Livre de la Genèse. Quelle preuve d’humilité ! Une nécessité, de temps en temps, pour faire sa propre introspection, histoire de savoir qui l’on est et ou l’on va dans sa propre vie, surtout au regard des autres avec et pour qui l’Homme vit au quotidien.
Premier jour de Carême qui, si l’on recherche son étymologie, provient de l’expression latine « quadragésime dies », la quarantième ou les quarante jours menant du Mercredi des Cendres au Samedi Saint, rappelant aussi le temps passé par le peuple Hébreu pour sa traversée du désert ou encore les quarante jours de solitude, toujours dans le désert de Jésus avant qu’il ne revienne sur Jérusalem, au jour des Rameaux et aller vers son destin et être soumis à la vindic populaire et crucifié le Vendredi Saint sur le Golgotha.
A noter que pour les puristes en calcul, le Carême, pour 2017, se déroule du 1er mars au 15 avril, soit au total 46 jours. Il faut simplement retirer les six dimanches de ce Temps de Carême pour arriver à 40 jours, tout simplement parce que les chrétiens célèbrent tous les dimanches la résurrection du Christ lors de l’Eucharistie de la messe. C’est ainsi que 40 jours avant le dimanche de Pâques tombe le Mercredi des Cendres.

En direction d’un Renouveau

Une journée de jeûne et d’abstinence afin d’avoir une autre réflexion en soi. Mais surtout une ouverture sur un temps ou il est demandé aux chrétiens de changer leurs habitudes et prendre la route de l’Evangile pour aller vers une vie nouvelle jusqu’à Pâques, jour de Résurrection, de Renouveau par le passage de cette mort symbolique à une nouvelle vie qui s’adresse à tous ceux qui ont été baptisés dans la Foi chrétienne, mais aussi à celles et à ceux qui sont sur le bord de ce chemin de vie, en attente de la main tendue.
Quarante jours de réflexion sur soi-même qui doivent apporter une amélioration, une transformation intérieure, que les Chrétiens mettent à profit pour se tourner vers Dieu, se convertir en quelque sorte dans le sens étymologique du terme.
Temps de tradition religieuse, temps de partage, temps fort dans le parcours de la Foi chrétienne qu’il est bon de ne pas perdre de vue, surtout en cette période ou beaucoup sont en recherche de leurs origines perdues, qu’il serait dommage de perdre de vue car de toute façon une vie matérielle est ainsi faite : on naît, vit, meurt et redevient poussière.
Autant faire pour que cette vie ait un sens spirituel, pour mieux accomplir ce chemin de quarantaine. C’est mieux pour ce regarder dans son propre miroir et de se demander quel est le rôle que chacun peut jouer pour être attentif à son entourage, à son action au regard de ce Monde afin de lui donner un peu plus de Paix.

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche