Châtenoy le Royal

Drôle de stratégie autour de la Maison médicale de Châtenoy le Royal ?

Alors que la maison médicale de Châtenoy le Royal sera inaugurée dans une dizaine de jours après un million d'euros d'investissement, il y a comme une forme d'incompréhension autour du plan proposé par le Conseil départemental de Saône et Loire.

Marie Mercier, en tête de liste, et pour deux raisons, sa profession de médecin et bien sûr son rôle de maire, est de ceux qui ont du mal à comprendre la raison qui a poussé le Conseil Départemental à placer Châtenoy le Royal en phase 2. Une phase 2 dans le développement qui devrait se faire dans le courant de l'année 2018 mais qui de facto place Châtenoy le Royal en dehors de la phase prioritaire. Une incompréhension bien légitime pour celles et ceux qui ont porté le dossier de la Maison médicale de Châtenoy le Royal... et qui s'apprête à ouvrir ses portes. Une ouverture qui se fera avec une quinzaine de professionnels de santé toutes spécialités confondues... mais sans généraliste ! De quoi soulever des interrogations sur les motivations qui ont présidé à un tel choix dans les coulisses du dossier Châtenoyen. Du côté du Conseil Départemental, on se retranche derrière un dossier piloté en partie par l'Agence Régionale de Santé... C'est dire que le propriétaire de la patate chaude est loin d'être identifié. En attendant, la structure flambant neuve qui aura coûté un million d'euros aux contribuables ouvrira sans généraliste... presque un comble au regard de l'enjeu du dossier de la désertification médicale. Gageons que l'ensemble des dispositifs institutionnels à portée de main devrait rectifier le tir ... à suivre !

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche