Châtenoy le Royal

CONSEIL MUNICIPAL - Une séance à l’heure des matines

En cette veille de la Saint-Michel, les cloches de l’église Saint Martin auraient pu sonner les matines pour appeler les édiles de la ville à se rendre à la mairie. Car c’est à une heure pour le moins inhabituelle que s’est tenu jeudi le Conseil municipal de rentrée sous la présidence de Marie Mercier, maire de la commune.

. « Je suis responsable du Conseil municipal à cette heure matinale. Ce dont je ne suis pas responsable, c'est la qualité du travail des fonctionnaires municipaux qui sont perfectionnistes et que je tiens tout particulièrement à féliciter » a indiqué Mme le Maire, en ouvrant la séance à huit heures du matin tapantes. Un changement de date et d’horaire dû à un petit souci de délai concernant la convocation officielle.

Pas de médecins dans la maison de santé pluridisciplinaire


Un Conseil municipal qui aura duré une heure et qui aura été l’occasion pour les élus châtenoyens d’évoquer une fois encore (certainement pas la dernière !) la maison de santé pluridisciplinaire à travers la fixation du montant du loyer. A savoir 7€ le m2 pour l’ensemble des professionnels de santé, à l’exception du dentiste, qui, suite à des travaux supplémentaires dans son cabinet, paiera 10,55€ du m2 durant 7 ans. La maison de santé, dont la surface louée est de 564 m2 pour une surface totale de 636 m2 sur un terrain de 703 m2, sera inaugurée le 12 octobre prochain à 19 heures. Commentant le dossier, Marie Mercier a souligné « On ne voulait pas faire du gratuit. Le loyer est particulièrement attractif. A titre de comparaison, celui de la maison de santé de Montchanin est de 6,98€ ». Mme le Maire a également rappelé « La maison de santé pluridisciplinaire, c’est le gros projet du mandat. Nous avons souhaité anticiper la désertification médicale. Elle est remarquable et entre parfaitement dans le cadre de l’urbanisme de notre ville ». Seront présents à l’ouverture, programmée courant octobre, infirmières-infirmiers, diététicienne, orthophoniste, psychomotricienne, pédicure-podologue, dentiste, kinésiologue, ostéopathe, kinésithérapeute, sage-femme. Mais pas de médecins... Une absence dont, en sa qualité de médecin à Châtenoy-le-Royal depuis de nombreuses années, Marie Mercier s’est dite extrêmement désolée... et encore plus désolée qu’il n’y ait pas de généralistes. Avant de faire état de la médecine du XXIe siècle et de ses changements. «La médecine évolue avec notamment la télémédecine. Les nouvelles générations ont l'exigence de la technicité, souhaitent travailler en groupe, veulent moins de fil à la patte que les générations précédentes».

Un avis circonstancié sur les deux PDA


Il fut aussi question du projet de périmètres délimités des abords (PDA), proposé par l’Architecte des Bâtiments de France dans le cadre de l’élaboration du plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi), pour les deux monuments historiques de la commune, à savoir la chapelle de Cruzille et le pont de la Thalie. L’avis du Conseil municipal ayant été sollicité par le Grand Chalon, compétent pour se prononcer sur le projet de PDA en même temps qu’il arrêtera le projet de PLUi en juin 2018. L’opposition, par la voix de Pascal Legoux, s’est montrée étonnée des découpages, et notamment de celui de la chapelle de Cruzille. « On va demander au Grand Chalon d’être plus précis quant à la détermination du périmètre » a indiqué Mme le Maire avant de signaler « On va être extrêmement vigilant sur le dossier». Le Grand Chalon va recevoir dans les prochains jours un avis que l’élue a qualifié de « circonstancié ».

La concession Nomblot ouverte cinq dimanches en 2018

On pourra acheter une voiture le dimanche en 2018 à Châtenoy-le-Royal. Mais seulement cinq  dimanches, à savoir les 21 janvier, 18 mars, 17 juin, 16 septembre et 14 octobre. A l’unanimité les conseillers municipaux ont en effet donné un avis favorable à l’ouverture de la concession Peugeot Nomblot pour ce qui est de ces cinq dates-là. Rappelons que le Code du Travail et la loi Macron imposent que les salariés - tous volontaires - aient droit à un salaire au moins double et à un repos compensateur équivalent en temps, par roulement dans la quinzaine qui suit le premier dimanche pour lequel une dérogation au repos dominical est accordée. Egalement à l’unanimité le Conseil municipal a approuvé les statuts du Syndicat intercommunal d’aménagement des trois Rivières du Chalonnais, adoptés par son comité syndical le 24 janvier 2017. Des statuts qui n’auront guère le temps d’être appliqués puisque le dit syndicat, créé le 23 décembre 2016, va disparaître après seulement un an d’existence, suite à la mise en œuvre de la compétence GEMAPI au 1er janvier 2018. Unanimité encore pour l’acquisition au prix de 55 000 € de deux parcelles de terrain, sises 7 rue du Bourg, pour une superficie totale de 467 m2. Sur l’une des deux parcelles est construite une maison d’habitation dans un état de délabrement avancé et régulièrement squattée. « Mais ce qui est intéressant, c’est l’emplacement et principalement un immense jardin, dont pourraient profiter les élèves de l’école Rostand » a précisé Marie Mercier.
Enfin répondant à une question écrite posée par l’opposition Mme le Maire a informé que le projet de zonage du PLUi n’intégrait pas l’implantation d’une maison d’arrêt à Châtenoy-le-Royal.
La séance avait commencé par un moment de recueillement à la mémoire des victimes des différents ouragans qui ont ravagé les Antilles début septembre et en souvenir de Jean-Claude Flamand, adjoint de 2001 à 2014, décédé il y a quelques jours.

Gabriel-Henri THEULOT

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche