Châtenoy le Royal

La Banda Desperados met le feu à la salle des fêtes !

Une salle comble et des musiciens en pleine forme, conséquence un concert de haute volée dans deux registres différents

Il est vrai qu’un tel concert de l’Harmonie-Banda Desperados a mérité de voir une salle des fêtes archi-comble, pas moins de 350 chaises avaient été prévu, la jauge de la salle des fêtes pour ce type de manifestation et toutes ont été prises d’assaut.

Une présentation historique et en costume de desperados, le président Laurent Balaguer a donné le ton à la soirée. Une page d’histoire qui a vu petit à petit ce qui était l’Harmonie Municipale, devenir la Banda Desperados et prendre ses lettres de noblesse en Bourgogne et sur le territoire national.
Et puis de faire remarquer que la musique dite « du Sud-Ouest » n’est pas l’exclusivité de ce territoire « accentué » mais que des musiques du « Nord » sont capables, et bien capables, de rivaliser dans le style mais surtout en qualité.

Un programme bien choisi pour une première partie ou la formation à jouer plus en position harmonique pour faire cheminer, voir trottiner, le public sur des musiques de style différent mais très porteur d’un esprit allant du langoureux au papillonnant, voir au pathétique comme le très beau morceau « Andante » qui mériterait d’être aussi interpréter lors de certaines commémorations. Enfin une première partie que tout fait pour que « Viva la Vida ».

Quant à la seconde partie, la fiesta était à l’honneur avec des musiques de rue de toutes origines. Inutile de dire qu’au fur et à mesure de la soirée la température a monté d’un cran dans la salle, les musiciens étant venus « exciter » le public directement dans les rangs, un public qui n’en demandait pas mieux. Ambiance ! Ambiance ! Mais surtout un moment savoureux et détendu qui fait du bien au moral d’autant plus morose par un temps gris comme en ce moment.

La Banda Desperados mérite bien sa place parmi les formations de musiques de rue, sans aucun doute grâce à l’impulsion de jeunesse donnée par le chef Stephane Maitrot et par l’esprit qui règne dans le groupe.

Alors vivement le samedi 26 mai 2018 pour la grande journée du « Festival Bodeg’Arts » qui sera l’occasion de fêter encore les 15 ans de la Banda Desperados.
Marquez d’une croix cette journée dans vos agendas, le programme est alléchant et info-chalon.com sera aux cotés de ce groupe musical Châtenoyen.

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche