Cinéma

Trois bonnes raisons de voir « Les conquérantes » à l’Axel à Chalon

Jean-Luc Chemorin, membre de La bobine, expose trois bonnes raisons de voir « Les conquérantes » à l’Axel jeudi 14 décembre.

Jeudi 14 décembre, La bobine propose une séance avec débat d’un film suisse : Les conquérantes. L’histoire se déroule dans le village d’Appenzell où des femmes réalisent peu à peu que si le monde a changé autour d’elles, leurs vies à elles n’ont pas changé. La Suisse n’a pas encore fait sa révolution pour libérer la femme. En 1971, elles décident alors qu’il est temps d’agir. Le premier pas sera fait pour obtenir le droit de vote des femmes.

 

« Les Conquérantes est une comédie dramatique pleine de vie et de mordant, peut-être un peu trop sage sur la forme, mais vivante sur le fond, entre situations truculentes, répliques bien senties et personnages hauts en couleurs. »* Jean-Luc Chemorin, passionné de cinéma s’il en est, fait depuis longtemps parti du bureau de La bobine. Et selon lui, il y a au moins trois bonnes raisons de voir Les Conquérantes. D’abord, « c’est un film suisse et nous n’avons pas souvent l’occasion de parler de ce cinéma plurilingue qui n’hésite pas à utiliser les dialectes. Même si la réalisatrice Petra Biondina Volpe a plutôt une carrière internationale (elle réside aux USA), elle situe son film dans la Suisse allemande profonde ce qui nous vaut, entre autres, de traverser de beaux paysages enneigés ». Ensuite, « le film s’inscrit dans l’actualité, ce qui met en avant les injustices faites aux femmes et les inégalités homme/femme. Cette fiction dévoile en effet une page relativement récente de l’histoire helvétique : la lutte des femmes qui n’acceptent pas de rester au foyer, d’être soumise à l’autorité du mari et surtout de ne pas pouvoir voter. Cela fait écho à d’autres pays actuels mais n’oublions pas qu’en Europe, en dehors des pays scandinaves, il a fallu attendre la fin de la seconde Guerre mondiale pour qu’on y pense ». Enfin, « le débat avec Anne-Cécile Rolland de Condor distribution, une maison qui se fixe l’objectif de distribuer des films d’auteur avec potentiel d’ouverture sur le grand public. Elle a permis à La bobine d’obtenir de nombreux films primés comme Shokuzai de Kurosawa et plus récemment Brooklyn village et Harmonium distingués à Cannes ». In fine, pour Jean-Luc Chemorin, « on passe un bon moment devant ce film ».

 

M.B.

 

* http://labobine.com/home/333-les-conquerantes.html

 

Les Conquérantes

  1. Durée : 1h36

Bande annonce :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19574194&cfilm=253749.html

Jeudi 14 décembre à 19h30 à l’Axel à Chalon-sur-Saône

 

Les séances de La bobine sont ouvertes à tous.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche