Côte chalonnnaise

Mellecey, un livre, un auteur : Daniel Carrasco au Salon du livre

Dimanche 9 octobre 2016 au salon du livre de Mellecey, Daniel Carrasco présentera son dernier livre : « Lari de la Barceloneta », le récit extraordinaire du dernier maire républicain de Barcelone

Hilari Salvado Castell a été maire de Barcelone de juillet 1937 à janvier 1939. Ce militant socialiste et indépendantiste va gravir les échelons politiques de son Parti un à un, depuis le jour où il a perdu son père et ses quatre frères dans une grosse tempête en Méditerranée. Ce jour là, le jeune Hilari qui confectionnait habituellement les repas sur le bateau familial, va rester chez lui, alité par une rage de dents ! Son destin va s’en trouver changé ….

Il va grandir avec une fougue de vie et de fureur, propres à celles et ceux dont la mission est d’indiquer le chemin. Parvenu aux responsabilités dans Barcelone, durant la guerre civile, il va organiser et protéger la ville sous les bombardements par les fascistes Italiens et Nazis qui feront près d’un millier de morts. Il va secourir les blessés. Il accueillera et approvisionnera de nombreux réfugiés qui fuient la guerre civile. Le maire de Barcelone va aussi sillonner toute l’Europe en demandant aux dirigeants des grandes capitales de venir à l’aide de son pays. En vain….

Devant l’avancée inéluctable des troupes nationalistes il va quitter sa ville et fuir à travers les Pyrénées. Il se réfugie avec Paquita sa compagne, dans le Sud de la France. Il va sillonner le Languedoc de Carcassonne à Montpellier, de Valras à Béziers, le couple se sait rechercher. Si les polices Franquistes, de Vichy la gestapo les retrouvent, ils subiront le sort de Luis Compagnys, le Président de la Généralitat qui a été fusillé dans les basses fosses de Montjuic !
Le couple se réfugie chez les parents de l’auteur Daniel Carrasco, qui les hébergeront deux années durant à Béziers. Hilari n’en est pas moins actif, il s’engage auprès des maquis du Haut-Languedoc avec les républicains espagnols.

Après la guerre Hilari habitera Béziers jusqu’en 1960. Il retournera vivre à Barcelone sous certaines conditions. Ayant gardé ses attaches avec la cité Biterroise, il y viendra régulièrement jusqu’au jour où son destin basculera à nouveau : il sera victime d’un grave accident de la route, et succombera des suites de cet accident. Etrangement, le véhicule qui l’a heurté était conduit par un jeune Allemand. Franco refusera d’annoncer la mort d’Hilari, mais les Catalans ne l’auront pas oublié. Comme un pied de nez fait aux franquistes, ils seront des milliers à ses obsèques et à conduire sa dépouille au cimetière de Montjuic.

Aujourd’hui, 80 ans après la guerre, 50 ans après sa mort, les cicatrices sont toujours inscrites dans les lieux et les consciences. C’est pourquoi la ville de Barcelone a décidé en 2016 de célébrer sa mémoire en commémorant le rôle que cet homme a joué durant la guerre.
L’auteur a, quant à lui, souhaité s’associer à cet hommage en publiant ce livre. Il souligne ainsi que cette histoire qui se donne à lire et à entendre en se situant encore aujourd’hui dans une hallucinante temporalité.

JC Reynaud

Le livre comporte 196 pages, sa parution date de septembre 2016
prix 19 € aux Editions le Hérisson

 

Météo locale

Recherche

Mode et beauté