Côte chalonnnaise

L’union fait la force : la preuve avec le Marathon des vins de la Côte chalonnaise

Si le comité d’organisation est d’ores et déjà tourné vers la deuxième édition du Marathon des vins de la Côte chalonnaise, qui aura lieu le 31 mars 2018, son président Jean-Louis Gogue n’a pas oublié de remercier l’ensemble des partenaires qui ont contribué à l’indéniable réussite de la toute première édition, en avril 2017. C’était jeudi soir, au château de Rully.

Si l’un des objectifs de Jean-Louis Gogue était de faire comprendre à tous que le « Marathon des vins » avait vocation à entrer dans le patrimoine de la Côte chalonnaise et à y demeurer durablement, il ne pouvait sans doute pas mieux choisir que le château de Rully pour réunir les partenaires de cette course à pied dont la toute première édition, au printemps dernier, a été un succès. Et s’il voulait que cette soirée reste dans les mémoires comme un moment de grâce, il ne pouvait non plus faire meilleur choix que de remercier tous ceux qui ont concouru à l’indéniable réussite du Marathon des vins de la Côte chalonnaise dans la toute nouvelle salle de réception du château. En effet, lumineuse et chaleureuse, celle-ci était tout simplement l’endroit parfait pour revenir sur le rayonnement d’une « aventure humaine » qui n’aurait pu advenir sans ce que le président du Grand Chalon, Sébastien Martin, a qualifié durant la soirée de « conjonction des énergies pour mettre en avant l’attractivité de la Côte chalonnaise ».

(L'entrée du Château de Rully)

(Le propriétaire du château de Rully : Raoul d'Aviau de Ternay)

(Jean-Louis Gogue, président du comité d'organisation du Marathon des vins de la Côte chalonnaise)

 

Car, sans une cohorte de « partenaires », que Jean-Louis Gogue a définis comme « toute entité avec laquelle on s’associe ou s’allie pour réaliser une action dans le cadre d’un projet commun », point de Marathon des vins de la côte chalonnaise. D’où cette soirée, pour les remercier tous. Pour remercier « les centaines de bénévoles », les quelque 60 membres du comité d’organisation, les entreprises, les collectivités publiques, les vignerons, les maires des communes concernées par le Marathon, la gendarmerie, les vignerons, les médecins bénévoles, le SAMU 71, l’office de tourisme, le sous-préfet. Et pour remercier, aussi, celui qui « le premier a cru en ce projet » : le Grand Chalon. Un Grand Chalon qui, a déclaré avec humour Sébastien Martin, aurait « signé encore plus vite », s’il avait su qu’il y aurait deux fois plus d’inscrits qu’escomptés. Une façon élégante de souligner le nombre élevé de participants, qui a dépassé 3 000*. D’autant plus élégante que Sébastien Martin n’a pas omis de rappeler que si le Grand Chalon a apporté sa pierre à l’édifice financier permettant à l’évènement d’avoir lieu, c’est la participation d’ « entreprises ayant compris l’intérêt d’investir », qui a été déterminante. En effet, a-t-il précisé, sur un budget d’environ 100 000 euros, l’effort des collectivités locales n’a exceptionnellement pas dépassé les 10 %, alors même qu’il est habituellement plus élevé sur des manifestations semblables, se situant entre 30 et 50 %.

« Un signe qu’il se passe quelque chose au niveau des appellations de le Côte chalonnaise », selon lui. Et qui le convainc du bien-fondé d’un projet dévoilé un peu plus tôt dans la journée : celui de ce Département dont il est le 1er vice-président, qui entend désormais doter la Saône-et-Loire d’une seule et unique route des vins, allant des Maranges à Romanèche-Thorins.

Samuel Bon

*Lors de la première édition, 597 personnes ont participé au marathon stricto sensu, dont le parcours devrait être modifié en mars 2018, pour respecter la distance historique de l’épreuve, à savoir 42,195 km. 553 participant ont quant à eux préféré le semi-marathon, tandis que 907 ont jeté leur dévolu sur le trail. Dans le même temps, 500 ont répondu présents à la course de l’Union sportive de l’enseignement du premier degré (USEP) et 278 aux marches nordiques. Sans oublier les enfants qui, eux, étaient 334 pour une course leur étant spécialement dédiée. Au total, ce sont donc 3 169 personnes qui ont répondu à l’appel des organisateurs.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche