Elan Chalon

BASKET (Pro A) : A 11 ans, avec son tambour, Killian est le plus jeune supporter d’Elan Passion

Pour le derby contre Dijon, comme pour tous les matches à domicile, Killian va frapper très fort sur son tambour.

Il a 11 ans, il est en 6ème à Camille Chevalier et il pratique le basket depuis 4 ans. Killian Moucaud est aussi le plus jeune supporter de l’Elan Chalon par son statut de «tambour» au sein de la dream-team d’Elan Passion, ce formidable groupe de supporters, qualifié de «6ème homme» de l’équipe entraînée par Jean-Denys Choulet.
«C’est la deuxième saison que je joue avec les supporters», clame Killian avec enthousiasme. Il faut le voir agiter les baguettes, frapper toujours plus fort quand ce sont des adversaires de l’Elan qui sont au «lancer franc». Car le garçon a vite appris.
Sous les yeux protecteurs de sa maman, Christelle Moucaud, «nounou» dans la vie et qui lui a acheté son tambour pour lui permettre de vivre sa passion au sein du groupe des supporters, Killian de toute évidence sent le jeu. Il est au diapason des leaders d’Elan Passion. Dans son élan, il lui arrive même d'échapper ses baguettes, tellement il met de l'enthousiasme...
Sur le parquet, Killian a son «chouchou» : «Moi j’adore Harris», clame-t-il. Pour le dernier match à domicile en Coupe d’Europe, c’est avec un grand bonheur qu’il a reçu son maillot officiel «Elan Passion» ; «avec la mascotte», précise-t-il.
«Cette année je pense qu’on peut remporter un titre. Ce serait bien car on a une belle équipe». Killian apprécie le beau jeu. Avec l’équipe des benjamins de l’Elan il vit sa passion, aussi, sur le parquet. «J’arrive souvent à marquer 8 points», dit le collégien.
Son engagement avec les supporters de l’Elan il le partage… «Certains de mes copains me disent que c’est bien». Et quand les matches ont lieu en semaine, Killian est quand même au Colisée. «Ce n’est pas un problème, je vais me coucher tout de suite après le match».
Ce samedi contre Dijon il promet de faire beaucoup de bruit. Et Killian est optimiste : «Oui je pense qu’on va gagner. Déjà l’autre fois on les avait battus les Dijonnais».
Alain BOLLERY

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche