Elan Chalon

BASKET (Europe Cup) : L’Elan Chalon se qualifie dans la douleur

C’est grâce à un panier de Loum, bénéficiant d’un caviar de Roberson, que l’Elan Chalon a arraché le match nul contre les Hongrois de Körmend.

Tout avait pourtant très bien commencé. Et même très très bien avec un 11-0 prometteur, dont neuf points de Roberson avec deux paniers à trois points ! Oui mais voilà, on peut démarrer sur les chapeaux de roue et ensuite en baver.
On n’ira pas jusqu’à dire que ce match retour des 1/8e de finale de l’Europe Cup a été un chemin de croix pour l’Elan Chalon, mais le déroulé du match n’a pas été simple. 
En bégayant leur basket trop souvent, en rendant un nombre trop important de ballons à leurs adversaires du jour, souvent autant pas naïveté qu’en tombant dans la facilité, les Chalonnais ont joué avec les nerfs de leurs supporters, et évidemment de leur entraîneur.
Après l’avoir remporté de 21 points au match aller (99-78) en Hongrie, ce match retour n’avait pas spécialement un énorme enjeu. Roberson, qui avait été dompté par l’ASVEL à Disney, a montré un meilleur visage. Mais pas toujours et surtout il a semblé un peu isolé. Cameron Clark en mal de réussite, Fall trop maladroit… L’Elan Chalon a été trop souvent à côté de son sujet ce mercredi soir.
Après avoir donc mené 11-0, les joueurs de l’Elan ont encaissé un 18-6 pour voir les Hongrois leur passer devant une première fois à l’approche de la fin du premier quart temps qu’ils terminèrent en tête d’un petit point, grâce à un tir bonifié de Pitard (21-20).
L’Elan devait par la suite accentuer son avance pour mener 41-34 à la pause. Mais à l’exception de Roberson (14 points), la réussite avait manqué à ses partenaires avec seulement 7 unités pour Nzeulie, 5 pour Harris, 4 pour Fall et 2 pour Clark.
Sans produire un grand basket, les Chalonnais semblaient tenir le match pour aborder le dernier quart temps avec cinq points d’avance, après un réconfortant panier à trois points de Harris juste avant la sonnerie (61-56).
Au cours des dix dernières minutes, les joueurs de Jean-Denys Choulet - qui multiplia les changements en étant à la recherche de la formule magique, avec heureusement un Bouteille qui redonna un peu de peps -, allaient jouer à se faire peur. 67-67, puis 69-72 à 4 minutes de la fin, et 78-82 à la prochaine de la sonnerie… Il fallut l’adresse de Roberson, puis une balle perdue pas Gibbs, le meneur hongrois, redonnant la balle aux Chalonnais à 11’3 secondes de la fin, pour que le chef d’orchestre Chalonnais triture la défense adverse et offre un caviar à Loum égalisant à 82 partout à 6’7 du gong.
La dernière possession était donc pour Körmend qui manqua de peu le panier de la victoire. Chalon tenait son match nul et la qualification pour les quarts de finale où il affrontera Zagreb (les 8 et 15 mars) avec retour au Colisée.
Place maintenant à cinq très gros rendez-vous en championnat, avec un difficile déplacement samedi à Limoges, puis la réception du leader Monaco, le dimanche 5 mars à 18h30 au Colisée, avant un déplacement forcément difficile et explosif à l’ASVEL, puis la réception de Nanterre le 18 mars et un déplacement périlleux à Strasbourg le 26 mars. On y verra alors plus clair dans le haut du classement de Pro A.
Alain BOLLERY
(Photos Alain BOLLERY)

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche