Elan Chalon

PLAYOFFS 1/2 FINALE MATCH 2 : ÉNORME MATCH DE L'ÉLAN CHALON!

Ce vendredi soir, les chalonnais mènent 2 à 0 après sa victoire face au Paris-Levallois (84 à 77)

DEMI-FINALE – PLAYOFFS – MATCH 2

COLISÉE : 4800 spectateurs environ

ÉLAN CHALON 84 – PARIS-LEVALLOIS 77

(19-21, 13-11, 21-20, 31-25)

Arbitres : Mehdi Difallah, Mathieur Hosselet et Grégory Dubois

Pour l’Élan Chalon : John Roberson 21, Moustapha Fall et Cameron Clark 19, Jérémy Nzeulie 9, Axel Bouteille 8, Ekene Ibekwe 4, Lance Harris 3, Abdoulaye Loum 1. Entraineur : Jean-Denys Choulet

Pour Paris-Levallois : Louis Labeyrie et Landing Sane 18, Louis Campbell et Vincent Poirier 11, Eliezer-Vanerot 8, Jason Rich 7, Tyler Harris et Maleye Ndoye 2. Entraineur : Frédéric Fauthoux

Les spectateurs présents ce vendredi soir au Colisée ont encore vécu un match plein, intense et physique dans lequel les chalonnais n'ont rien lâché et se sont imposés avec force et courage face à une formation parisienne toujours aussi accrocheuse. Dans cette rencontre Roberson, le meneur chalonnais vite sanctionné à deux fautes devait rejoindre le banc plus tôt que prévu avec zéro point inscrit. Son absence prématuré a pesé sur le jeu de l'Élan en première période. Le diable de Roberson revenu aux affaires dès le début de deuxième mi-temps sortait de sa boite et n'allait pas trembler à plusieurs reprises sur la ligne des lancers dans l'ultime ligne droite. Il terminera meilleur marqueur avec 21 réalisations et 25 d'évaluation. Clark le meilleur scoreur de pro A n'aura guère plus de réussite avec 4 points. Tout comme son compère Roberson, il totalisera en deuxième pour terminer avec 19 points. Fall, la tour de contrôle faisait le travail sous le cercle (19 points), le jeune Poirier ne pouvait que constater les dégâts. Fall, Clark et Roberson, le trio magique avait encore frappé. Côté parisien, Rich, deuxième scoreur de la saison, surveillé comme son ombre par Nzeulie fut pour le coup quasi transparent avec seulement 7 points. Pour complèter l'analyse, le 6e homme a rempli amplement son contrat encourageant son équipe favorite même dans les moments les plus difficiles et il a pesé certainement sur la rencontre. Désormais les chalonnais mènent deux manches à zéro et surtout ont mis la pression sur les parisiens qui sont dans l'obligation de remporter leur deux matchs afin d'espérer jouer une "belle" au Colisée dans huit jours. 

Suite à un problème technique les photos ne sont pas dans l'ordre chronologique

Regard des mauvais jours pour Roberson qui regagne le banc après sa 2e faute avant la mi-temps

Roberson sortira de sa boite en 2e période

En fin de match, Roberson ne tremblera pas sur la ligne des lancers

Rich, surveillé de près par Nzeulie n'inscrira que 7 points

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche