Elan Chalon

Pascal Quignard - L’Elan Chalon chevillé au corps

Depuis maintenant un quart de siècle, Pascal Quignard suit avec passion l’Elan. De la nationale 2 jusqu’aux sommets nationaux et européens.

« Je n’ai qu’un seul regret : ne pas avoir pu me rendre à Varsovie pour suivre la finale de la Coupe d’Europe. » Un crève-cœur pour ce fidèle parmi les fidèles qui, en un quart de siècle, n’aura manqué que… deux matchs à l’extérieur de son équipe fétiche. « Je pense que je suis le supporter qui a effectué le plus de déplacements. » Il n’aura pas attendu les succès de l’Elan pour afficher son soutien à la formation chalonnaise. « J’ai commencé à suivre l’équipe lorsqu’elle évoluait en Nationale 2. »

Jackson, Pittman et Hill

Figurant parmi les membres fondateurs du club de supporters, Pascal Quignard garde en mémoire quelques souvenirs émus de combats parfois épiques dans les divisions inférieures. « La montée en Pro B a été un grand moment. Comme celle en Pro A avec le matche décisif à Tours. Sans oublier le premier match au Colisée où l’on avait pris cher. » Bien sûr, les titres nationaux représentent à ses yeux un couronnement « avec une exceptionnelle année 2012. » Quant aux joueurs qu’il a vu évoluer tout au long de ces années sous les couleurs chalonnaises, il avoue un petit faible pour Stanley Jackson, Charles Pittman ou encore le mythique Kent Hill.

P.M.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche