Grand Chalon

Le Conservatoire du Grand Chalon s'est associé à la Semaine Bleue

Dans le cadre de la Semaine Bleue, s’étant déroulée du 3 octobre au 10 octobre et ayant, cette année, pour thématique «  À tout âge, faire société », mardi 4 octobre et mercredi 5 octobre, des professeurs et des élèves du Conservatoire du Grand Chalon se sont déplacés dans les foyers résidences logement Esquilin et Béduneau dont la direction est assurée par Chantal Colmard.

Mardi 4 octobre, deux comédiens dont Jean Jacques Parquier (Directeur du département théâtre du CRR), accompagnés d’un guitariste, ont joué un large extrait de 45 mn de la pièce « Ça va »  de J.C. GRUMBERG. Cette oeuvre est composée de trois cycles de dialogues tous initiés par cette formule quotidienne, "ça va ?", « aussi faussement bienveillante parfois que la plupart du temps vide de sens, à laquelle les mille réponses possibles sont autant d'occasions d'enclencher des conversations cocasses ou dramatiques, toujours décalées, pour dire l'absurdité du monde et la solitude humaine... sans perdre le sourire ».  Ils ont ainsi fait rire les résidents mais aussi fait se questionner sur le métier de comédien. 

Extrait de la pièce : 

  • Ça va ? 
  • Pas des masses, figure-toi que…
  • Stop attention, je te signale que tu t’apprêtes à franchir la ligne jaune.
  • Quelle ligne jaune ?
  • Je te dis en passant “ça va”, et toi, au lieu de me dire “pas mal et toi ?”, tu t’arrêtes et tu t’apprêtes à me raconter ta vie.
  • Je m’apprête à répondre à ta question oui.
  • Je ne t’ai pas posé de question, je t’ai dit “ça va”, comme j’aurais pu te dire “bonjour”. 

Et comme les résidents étaient ravis, le mercredi 4 octobre, Jeremy Pirello, professeur de Hip Hop au Conservatoire du Grand Chalon, et des élèves ont effectué des chorégraphies devant un public stupéfait qui faisait le constat que : « les élèves du Conservatoire n'ont pas de problèmes d'arthrose !! »  Après avoir effectués plusieurs chorégraphies, des échanges ont eu lieu avec les résidents. Certaines personnes âgées ont raconté comment se passaient les bals clandestins sous l'occupation allemande. Des résidentes  ont également raconté qu'après guerre, elles portaient des jupes courtes, car il y avait des tickets de rationnement même pour le tissu ! L’une d’entre elles, âgée de 91 ans, se rend tous les dimanches au 'Loopin'g danser avec une autre résidente et elles s'amusent encore beaucoup en dansant des danses de salon comme du disco !

Avant de boire le verre de l'amitié, les jeunes danseurs de hip hop se sont assis parmi l'assemblée et sous l'impulsion de la musique, Jérémy Pirello a fait danser les résidents. Beau moment de partage intergénérationnel, des larmes, des rires, des rencontres fortes !

Merci à Cécile Gacon-Camoz - Photos : J. Pirello - CRR

Météo locale

Recherche

Mode et beauté