Grand Chalon

"Pas une année de plus pour l'entrée de sud de Chalon sur Saône !"

A l'occasion des voeux du Grand Chalon, Sébastien Martin s'est voulu offensif avec une année 2017 où nombre de projets devraient sortir de terre... et au moins la gestion du dossier du site de l'entrée de Chalon Sud.

"2017 marque une nouvelle étape dans la construction de notre agglomération" a lancé Sébastien Martin, en présence de très nombreux élus, avec notamment l'arrivée de 14 communes au sein de l'intercommunalité, préférant qualifier l'extension du périmètre du Grand Chalon "d'enrichissement collectif". "Ce que nous vivons en 2017, tous ensemble réunis, ce n’est pas la simple application d’une décision administrative mais bien l’expression d’une volonté humaine portée par l’ensemble des élus des 51 communes de notre territoire". Sébastien Martin a profité de l'occasion des voeux afin de rappeler son attachement " à une gouvernance garante d'un équilibre et d'un respect entre toutes les communes". Une précision somme toute utile alors qu'un certain nombre de voix s'élèvent sur la gouvernance du Grand Chalon. 

Maîtrise des dépenses de fonctionnement, "fiscalité maîtrisée et compétitive", Sébastien Martin a annoncé avoir "réduit la dette de l'intercommunalité de 4 millions d'euros. Cette année encore, les charges de personnel n’ont évolué que de 1%, quand elles ont pu évoluer de près de 10% par le passé.La mutualisation de nos services avec ceux de la ville centre nous permet de réaliser des économies ainsi qu’une meilleure interaction dans nos projets tant ils sont liés. Je sais qu’il nous est encore possible de poursuivre ses efforts  et nous le ferons tous ensemble pour permettre à ce territoire de réaliser les investissements structurants indispensables à son développement".

Création de 356 emplois en deux ans

Priorité du Grand Chalon, le développement économique a bien entendu été au centre de l'intervention du Président Martin. "Entre 2014 et 2016, le Grand Chalon a accompagné 49 nouvelles implantations d’entreprises qui ont permis la création de 356 emplois. Parmi elles, il y a notamment eu celle de Rhénus Logistics et de son client Zooplus, celle de la société Le Capitaine Technic du groupe Petit Forestier ou encore celle de l’entreprise Districlos,…Nous avons également soutenu 28 entreprises locales dans le développement de leur activité. Ce développement endogène, comme celui de l’entreprise Intertek ou encore celui de Médiagroup, a permis de créer 44 emplois".

SaôneOr ... tête de pont du développement économique

Depuis de nombreuses années, l'attention portée sur SaôneOr ne fait que se confirmer. Et le Grand Chalon a annoncé sa volonté de  mettre en place "une démarche innovante et unique en France. Pour sécuriser les démarches des investisseurs, nous avons décidé de prendre la main et de prendre à notre charge les procédures administratives du permis d’aménager jusqu’à l’obtention du permis de construire. Concrètement, quand habituellement il faut plus de 2 ans pour faire sortir une plateforme logistique, nous donnons à un investisseur l’opportunité de réaliser son projet en à peine 6 mois. Et en plus de la simplicité administrative apportée aux entreprises, le raccordement routier et autoroutier de SaôneOr sera un atout supplémentaire pour renforcer son attractivité."

Alainé et 40 emplois

"alors que l’aménagement de la réserve foncière vient de démarrer, j’ai aujourd’hui l’immense plaisir de vous annoncer qu’une première entreprise va s’installer sur ce secteur. Il s’agit de l’entreprise Alainé qui va créer 40 emplois et  construire le premier bâtiment logistique sur la nouvelle zone SaôneOr. Elle débutera son activité dès le mois de septembre prochain et cette implantation en précédera d’autres".

Le 3e échangeur autoroutier et une mise en service en 2021.

"Le raccordement direct de SaôneOr à l’autoroute A6 avec la réalisation d’un 3ème échangeur autoroutier à Chalon se fera ! Le plan de financement de ce ½ diffuseur est désormais bouclé et validé par les différents partenaires. Le dossier a été transmis à l’Etat et nous présenterons la convention financière au Conseil communautaire de février pour un début des travaux en 2019 et une mise en service en 2021".

Du côté de la Sucrerie

"Il y a eu sur ce quartier l’implantation d’un établissement de formations, il y aura demain des logements avec la concrétisation du programme immobilier porté par la SCI L’Immobilière qui va démarrer à l’été 2017. Il y aura aussi de l’enseignement supérieur avec l’implantation de l’Institut Image de l’ENSAM dans le bâtiment du Moulin en 2018.

Sur l'entrée Sud de Chalon sur Saône

"Sur ce secteur, le Grand Chalon doit prendre ses responsabilités et il les prendra. Nous ne laisserons pas une année de plus le secteur STEFF/Freyssinet dans l’état dans lequel il se trouve aujourd’hui. Nous partageons tous ici, quelle que soit la commune dans laquelle nous habitons, l’idée qu’il n’est plus tolérable, qu’une Agglomération comme la nôtre ait à son entrée le spectacle de désolation que nous connaissons tous. Cette année, nous allons reprendre la main, en lien bien évidemment avec la commune de Saint-Rémy, et je peux vous assurer que les choses vont changer !

1,8 million d'euros mobilisés pour le stade Léo Lagrange

"En 2017, nous allons aussi engager un autre chantier, tourné vers le monde du sport autour de 2 actions phares : La première concerne le stade Léo Lagrange. Depuis des années, on entend parler sur ce sujet de projets pharaoniques, insupportables financièrement pour une collectivité comme la nôtre. Nous avons plutôt fait le choix de travailler sur un scénario d’aménagement réaliste. Nous avons décidé de répondre aux besoins exprimés par les différents clubs utilisateurs de l’équipement : l’athlétisme, le tennis et le football ; le rugby ayant déjà bénéficié d’aménagements conséquents par le passé. Nous réaliserons des investissements pour améliorer et rendre plus cohérente la pratique de ces différentes disciplines sportives. Cela se fera dans le cadre d’une enveloppe financière maîtrisée de 1.8M€ avec pour le moment un cofinancement attendu de l’État et du Conseil Régional à hauteur de 700 000€.

Le Colisée prendra les couleurs de l'Elan Chalon 

"Nous avons, en lien avec la ville de Chalon, engagée une profonde réflexion sur le site du Colisée. Ce site, de la compétence pleine et entière du Grand Chalon, est un site remarquable mais qui, il faut le dire, ne possède pas d’identité claire. Nous avons la chance d’avoir une locomotive sportive avec l’Élan Chalon et j’en profite pour dire aujourd’hui la fierté qui est celle du Grand Chalon d’être le 1er partenaire de ce grand club.

Cette locomotive, il est essentiel que nous la valorisions et que nous fassions en sorte que notre arène sportive, le Colisée, offre à ce club toutes les capacités de se développer comme le font de plus en plus les clubs de haut niveau.

Plus largement, il faut que l’on parvienne à percevoir l’identité sportive du site et de l’ensemble de ses équipements notamment du parc des expositions qui pourrait, peut être aussi, s’inscrire dans une dimension sportive et ainsi trouver un second souffle. Une étude est en cours et les décisions seront prises dans le courant de l’année 2017 en lien avec l’ensemble des clubs présents sur le secteur du Colisée".

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche