Grand Chalon

Conservatoire du Grand Chalon, "Tout est possible !"

Une notoriété qui ne cesse de grandir, une diversité des disciplines enseignées, une qualité d'enseignement et une ouverture en direction de tous les publics, font du Conservatoire du Grand Chalon un équipement renommé qui recevra de la Région 150 000 euros supplémentaires, répartis sur 3 ans, permettant un rééquilibrage des dotations. Le point rentrée...

Si les effectifs des conservatoires en France sont en baisse pour cette rentrée 2017-2018, ceux du Conservatoire du Grand Chalon sont stables, voire légèrement en hausse, avec 1890 élèves inscrits dont 1600 d'entre eux sont issus du territoire du Grand Chalon. À noter également que parmi les élèves, 1500 sont musiciens, les autres se répartissant dans les départements danse (382 dont 76 sont également musiciens) et théâtre (115 dont 16 sont également musiciens). Le Grand Chalon compte également dans ses rangs des étudiants étrangers venus de toutes parts, attirés par le dynamisme du Conservatoire et par la diversité des disciplines. Pour comparaison, le Conservatoire de Dijon compte 1700 élèves incluant les élèves des Beaux-Arts. "Notre Conservatoire est donc équivalent à celui de Bordeaux ou de Strasbourg", précise Robert Llorca, Directeur du Conservatoire du Grand Chalon, avant de poursuivre : "Nous comptabilisons 95 enseignants. C'est le Conservatoire où il y a le plus de professeurs diplômés en France".
 
L'excellence au rendez-vous
 
Si la musique est le secteur historique du Conservatoire, le département danse regroupe également un grand nombre de danseurs, effet Germain Louvet, élève du Conservatoire et nommé danseur Étoile de l'Opéra national de Paris. 1ère en France, le Jeune Ballet Bourgogne-Franche-Comté mêlant les quatre disciplines a récemment vu le jour et compte 9 danseuses qui auront notamment la chance de travailler avec des chorégraphes invités. Le département Hip Hop, quant à lui, est pleinement opérationnel. Grâce à toutes ces énergies, le Conservatoire du Grand Chalon est le 2ème département danse de France ! Enfin, un 3ème cycle de théâtre, en commun avec Dijon, a récemment vu le jour ; sans oublier les 16 élèves inscrits en classe prépa aux Grandes Ecoles, option "métiers du son" et dont le taux de placement est de 100 %. Ces derniers rejoignent ensuite le Conservatoire National de Paris (plus de la moitié des entrées), l'école Louis Lumière ou l'ENSATT à Lyon. 140 élèves sont également inscrits en cycle professionnel. Le Conservatoire a déposé un dossier pour un nouveau dispositif permettant de créer des classes prépa pour les Grandes Écoles. Il est le 1er à faire cette demande d'agrément. "C'est la particularité de ce Conservatoire", précise Robert Llorca, "faire tout ! Ici, on travaille dans un esprit de création, tout est possible!". " Sauf dérogation !", plaisante-t-il.
 
Une ouverture en direction de tous les publics
 
Cet équipement du Grand Chalon propose ce que font les grands conservatoires tout en rendant accessibles les disciplines, pour exemple, il possède notamment un "orchestre à l'école". Les très hauts niveaux, formés de A à Z, côtoient le grand public, ce qui permet le compagnonnage. "L'attrait de l'élite étant très stimulant", nous précise-t-on. "Ce conservatoire est un équipement qui fait que l'on est une ville qui existe et un territoire qui compte, il participe à son attractivité", poursuit Sébastien Martin, Président du Grand Chalon et 1er Vice-président au Conseil départemental de Saône-et-Loire, "6,7 millions d'euros sont nécessaires pour le faire fonctionner".
 
Un rééquilibrage des dotations va s'opérer sur 3 exercices
 
Bien qu'ayant plus d'élèves que Dijon, seulement 360 000 euros étaient attribués par la Région au Conservatoire du Grand Chalon alors que la Capitale des Ducs de Bourgogne bénéficiait de 980 000 euros. "Marie-Guite Dufay, la Présidente de Région, a entendu notre combat. Elle confirme que ce rééquilibrage sera amorcé dès le budget 2018, avec une application progressive sur 3 ans", se félicite Sébastien Martin qui évoque des échanges constructifs : "Agglo-Région est un couple d'avenir qui doit savoir travailler ensemble". Le projet du Conservatoire, son enseignement, l'un des meilleurs en France, son ouverture à tous les publics et son objectif d'élever son niveau vers l'excellence, ont très certainement pesé dans la balance.
 
SBR

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche