Grand Chalon

Le maire de Lans, Gilles Desbois, pointe les dotations budgétaires du Grand Chalon

Pour le compte de la minorité communautaire, Gilles Desbois a tenu à évoquer la problématique du fonds de relance mis en place par le Grand Chalon et qui aujourd'hui soulève des interrogations parmi les plus petites communes de l'agglomération.

"On avait fait part de nos réserves sur ce dispositif. Il pénalise les petites communes avec des difficultés de dégager de l'excédent et stimuler l'investissement. Nos réserves sont fondées" a lancé Gilles Desbois au Président du Grand Chalon, s'appuyant en cela sur le rapport de la Chambre Régionale des Comptes. "Tous les projets des communes les plus petites sont dorénavant soumis à l'approbation du conseil communautaire" compte tenu "de l'absence de marge financière jusque là assuré par la dotation de solidarité communautaire". "Ce sont les termes du rapport" a rajouté Gilles Desbois. 

Le maire de Lans à rappeler l'économie substantielle supérieur au million d'euros réalisée par le Grand Chalon en changeant les modalités initiales. "Le bilan a-t-il été fait ?" avant de demander à ce que les dotations liées à l'investissement soient élargies au fonctionnement.

Pour Sébastien Martin, "il fallait engager un mouvement de desendettement pour contracter aujourd'hui les emprunts nécessaires à des taux intéressants. Il fallait maîtriser les charges de fonctionnement et arrêter une forme de marche en avant. Il fallait faire en sorte que certains investissement soient revus. L'agglomération est aujourd'hui sur de très bons rails.

J'assume la décision prise avec une méthode de concertation forte, j'ai reçu chacun d'entre vous. Ce rapport indique aussi que depuis les transferts de 2012 qu'il y a une différence de 2 millions, en toute logique ce sont 2 millions qui ne devraient plus être distribués aux communes. Le fonds de mutualisation a permis à des communes de toucher des sommes qui auraient du bénéficier à la ville centre. Cet effort collectif était nécessaire pour les équilibres de l'agglomération. J'ai tenu parole en recevant sept communes l'été dernier. A l'exception de deux, aucune ne m'a fait savoir de difficultés pour boucler le budget. Vous me permettrez toutefois de douter de l'effet solidaire de la DSC. On ne reviendra pas sur le principe mis en place en 2015". 

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche