Opinion de droite

Le Crif demande à la Haute autorité des primaires de la droite et du centre une condamnation ferme des propos de Jean Frédéric Poisson

Communiqué de presse
 
Le Crif demande à la Haute autorité des primaires de la droite et du centre une condamnation ferme des propos de Jean Frédéric Poisson
 
Le Crif est consterné par les propos abjects tenus par Jean Fréderic Poisson dans Nice Matin.
 
Ce dernier a déclaré dans l'édition du 19 octobre que « la proximité de Mme Clinton avec les super financiers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes sont dangereuses pour l'Europe et la France ».
 
Le Président du Crif, Francis Kalifat, estime qu'au-delà de leur caractère insidieusement antisémite, ces propos relèvent des thèses conspirationnistes dont on sait qu'elles sont le fond de commerce des extrémistes les plus violents.
 
Par ses propos nauséabonds, Jean Frédéric Poisson s'est placé en dehors du cadre de la primaire de la droite et du centre. Il s'installe  aux côtés d'un Alain Soral ou d'un Dieudonné dont il épouse les thèses.
 
Le Crif demande donc aux 14 membres de la commission d'organisation de la primaire de la droite et du centre de prendre une sanction exemplaire à la mesure de la gravité de ces affirmations.

Météo locale

Recherche

Mode et beauté