Opinion de droite

François Sauvadet pointe les désaccord de la "courte majorité de Mme Dufay"

Les petits règlements de compte entre amis, qui s’étalent actuellement dans les colonnes de la presse régionale, illustrent les difficultés de fonctionnement de la courte majorité de Mme Dufay. Après les Radicaux de gauche, c'est au tour des écologistes de manifester leur mauvaise humeur et leur colère.
En effet, sous réserve qu’un sort meilleur soit fait à la représentante de l’Union des Démocrates et des Ecologistes (UDE) au sein de la majorité de Mme Dufay, le coordinateur régional de l’UDE menace que "tous les militants de l’UDE mandatés par la Région pour la représenter dans des conseils d’administration d’établissements" démissionnent.
On découvre ainsi que la Région a envoyé pour la représenter dans les lycées comme "Personnalités Qualifiées" des militants présumés proches du pouvoir. On croit rêver !
En toute logique, on s’attendrait à ce que ces personnalités soient nommées au sein des Conseils d’Administration pour leur expérience reconnue dans un domaine liée à l’éducation ou la formation.
A minima, elles seraient "neutres" ou représentatives de la société civile au sens large, étant donné que leur légitimité n’émane pas directement des urnes.
Eh bien non. Pour la gauche régionale, une personnalité est "qualifiée" pour orienter le fonctionnement de nos lycées lorsqu’elle est militante d’un parti allié au Parti Socialiste.
Que ce parti vienne à se "fâcher" avec le pouvoir en place et on obtient le chantage actuel à la démission qui met cruellement en lumière les désaccords d'une majorité déjà usée après à peine une première année de mandat…

Météo locale

Recherche

Mode et beauté