Opinion de droite

"Tout commence aujourd'hui" pour Charles Landre

Les élections législatives qui se sont achevées dimanche soir, ont été marquées par une abstention historique et une vague en faveur des presque 400 candidats apparentés au président de la République. A l'issue d'une campagne de plusieurs mois au cours de laquelle je me suis rendu dans les 127 communes de la circonscription, je veux remercier les 13660 électeurs qui m'ont apporté leurs suffrages. 
 
Notre démocratie est malade.  
 
Lorsque moins d'un électeur sur deux se déplace aux urnes, la légitimité des élus est faible.  
 
Pour ma part, je continue dès aujourd'hui  d'aller à la rencontre de tous, partout, et de défendre le débat et le dialogue. C'est le sens de la démocratie même si le candidat Rémy Rebeyrotte en a eu peur entre les deux tours en refusant par trois fois les débats proposés.  
 
Et pour cause… Il n'a exposé au cours de la campagne aucune idée et a déjà perdu ses nerfs en livrant avant et encore après le second tour des communiqués d'une agressivité et d'une vacuité rare. 
 
Cette élection a également été marquée par le nomadisme politique de nombreux élus. Celui de Rémy Rebeyrotte lui même, encore socialiste il y a 3 mois. Celui d'une partie du PS Creusotin, dont le maire, qui ont rejoint sans vergogne un candidat qui défend la réforme du travail par ordonnance, deux semaines après avoir promu le revenu universel.  
 
Celui des présidents des 3 principales intercommunalités de la circonscription et de certains maires de leurs exécutifs qui ont fait, par intérêt personnel ou pour faire perdre, campagne pour le candidat "En Marche" et contre leur famille politique. Les choses sont maintenant claires et nous en tirerons les conséquences. 
 
Mon engagement durant cette campagne l'a démontré, je ne fais pas partie de ceux qui tournent casaque au gré du vent ou de leurs intérêts personnels.  
 
Je salue d'ailleurs la constance du député sortant et de sa suppléante, battus certes au premier tour, mais qui ont tenu leurs positions politiques même si je n'en partage presque rien. Je suis maintenant implanté sur toute la circonscription et je vais naturellement poursuivre ce travail sur l'ensemble des communes par des rencontres avec les habitants et avec des équipes qui, à l'aune des enseignements de cette campagne, s'engageront lors des scrutins locaux partout où cela est désormais rendu nécessaire. Je poursuivrai aussi au Creusot, dans ma commune où il y a tant à faire et où nous avons réalisé dimanche un score historique aux législatives pour un candidat soutenu par les familles politique de la droite et du centre, cet indispensable travail de rassemblement que je mène. 
 
L'abstention a atteint de tels sommets (56,4% dans la circonscription), qu'ajoutée à l'hégémonie d'En Marche, cela rend d'autant plus nécessaire qu'un discours politique s'exprime hors de l'Assemblée nationale. Sans cela, nous risquons, alors que des réformes dures vont être engagées, une crise sociale grave. Je m'engagerai donc sur les dossiers qui touchent la circonscription -et ils sont nombreux, au premier rangs desquels la santé avec Mardor et la Cardiologie Chalonnaise- et les sujets nationaux -l'indispensable réforme du travail, le refus de la hausse de la CSG, notre politique industrielle, la valorisation du travail, le revenu agricole...- pour porter votre voix.  
 
Je m'adresse enfin aux jeunes. Vous êtes nombreux à m'avoir rejoint à la fin de cette campagne. Je vous le dis, continuez, je serai à vos côtés pour redonner confiance en l'action publique et porter l'idée que c'est la politique qui permet de construire l'avenir. Nous avons besoin de vous. 
 
Partout sur la 3eme circonscription de Saône-et-Loire je reste à vos côtés. Au travail. Tout commence aujourd'hui.
 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche