Opinion de droite

Après les rumeurs parisiennes d'une éventuelle nomination d'Arnaud Danjean, le député européen réagit

Rumeurs et spéculations, souvent bienveillantes et flatteuses, ont alimenté depuis 24h la frénésie liée à chaque remaniement ministériel.
Les circonstances -et pas moi!- ont voulu que mon nom soit associé à ces bruissements.
J'ai apprécié les commentaires élogieux et les encouragements enthousiastes.
Mais je n'entrerai pas au gouvernement. La vérité est très simple: je ne le souhaitais pas et on ne me l'a donc pas proposé!

Depuis 25 ans, de mon service national jusqu'à mon mandat Européen, en passant bien sûr par le ministère de la Défense, le sens du devoir envers mon pays guide mes pas dans toutes les missions qui m'ont été confiées.
Ceux qui me connaissent savent, je pense, que la rigueur, le travail et l'humilité sont les piliers de mon mode de fonctionnement. Que la lucidité, surtout sur soi-même, est une exigence permanente.
Être Ministre n'est pas l'horizon indépassable du service du pays. C'est une mission honorable et exaltante. Qui demande des qualités éminentes, un dévouement total, une abnégation absolue. Singulièrement lorsqu'il s'agit d'un ministère qui engage la vie de ceux qui nous protègent et nous représentent. Je respecte ceux qui exercent cette charge.

On sert là où on est le plus utile. L'orgueil et la recherche de la reconnaissance n'ont pas à dicter notre engagement. Juste les convictions, l'envie d'apprendre, de progresser et de prendre, en conscience et en connaissance de cause, les bonnes décisions à la place où on se trouve.
Et cela vaut au gouvernement comme dans un conseil municipal, à l'Assemblée Nationale comme au Parlement Européen.
Je reste député européen, membre des Républicains, passionné par les questions internationales, de sécurité et de défense. Le boulot continue !

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche