Opinion de droite

Gilles Platret salue le courage de la démission du Chef d'Etat Major des armées

Je salue le courage du général Pierre de Villiers, chef d'état-major de nos armées, qui a démissionné ce matin pour dénoncer les coupes budgétaires imposées à notre effort de guerre par le Président de la République.

Les propos violents et humiliants que M. Macron avait tenus jeudi à l'égard du général de Villiers, qui n'a pourtant jamais économisé ni son ardeur ni son courage pour le salut des armes de la France, ont entraîné cette démission.

J'avais eu l'honneur de rencontrer le général de Villiers à Toulon, dans l'été 2015, à l'occasion du départ en mer de L'Aconit, frégate furtive dont la Ville de Chalon est marraine, dans le cadre de la mission "Jeanne d'Arc". De son discours et de sa personnalité émanaient une autorité naturelle, qui faisait de lui un chef hors du commun.

Sa démission et ce qui l'a déclenchée constituent un fait inédit dans l'histoire de la Ve République, qui illustre par là la méthode Macron : beaucoup de communication pour draguer les foules et, à la moindre résistance, de l'autoritarisme à tous crin.

L'ensemble des soldats de France ressentiront durement la démission de leur chef, mais ils la comprendront car ils partagent avec lui le sens de l'Honneur.

Comme je l'ai fait le 14 juillet devant le monument aux Morts de Chalon, je persiste à dénoncer les coupes budgétaires imposées à nos Armées d'une façon inadmissible dans un pays en guerre contre l'islamisme sur les fronts intérieur et extérieur

 

Gille Platret

Maire de Chalon-sur-Saône

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche