Opinion de droite

Marie Mercier a interpellé la Ministre de la santé sur une affiche de communication de l'Institut National du Cancer

L’Institut National du Cancer a lancé une campagne de prévention quant aux différents facteurs qui favorisent le développement des maladies cancéreuses. Cependant, l’affiche qui dénonce le caractère cancérogène de l’alcool est illustrée par un tire-bouchon, ce qui laisse à penser que seul le vin est un élément déclenchant ou aggravant. De plus, le tire-bouchon est un symbole de nos traditions œnologiques françaises reconnues dans le monde entier. Cette image ne semble donc pas être la plus adéquate pour souligner la problématique de santé publique. Au regard de la réalité médicale et de l’importance de la filière viticole pour nos territoires, j’ai décidé d’adresser à Madame Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, une question écrite sur ce sujet, et qui a été publiée au journal officiel du Sénat le 5 octobre dernier.

"Mme Marie Mercier attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la campagne de l'institut national du cancer, et notamment sur le lien entre alcool et cancer.

Médecin de profession, elle ne remet aucunement en cause ces campagnes de prévention. Elle reconnaît bien évidemment l'importance et le bien-fondé de cet objectif majeur de santé publique qui doit être poursuivi. Néanmoins, la présence d'un tire-bouchon sur l'affiche portant l'inscription « réduire sa consommation d'alcool diminue le risque de cancers. Franchement, c'est pas la mer à boire » pose question. L'idée véhiculée est que seul le vin serait un élément aggravant en termes de cancers dus à l'alcool. Une telle stigmatisation ne semble pas nécessaire au regard de l'évolution de la consommation de boissons alcoolisées, notamment au sein de la jeunesse. Celle-ci démontre un recul de la consommation de vin au profit de boissons à la teneur en alcool plus importante.

En outre, le vin est une composante importante d'un « art de vivre à la française », qui participe du rayonnement de la France à travers le monde. 
Élue d'une région viticole, elle trouve cette affiche non seulement réductrice sur le fond mais peu adéquate sur la forme.

Aussi, elle s'interroge sur l'efficacité réelle du message transmis par cette affiche et la possibilité de prendre en compte l'alcool de manière général en lieu et place du seul vin."

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche