Opinion de gauche

"Pour une majorité parlementaire, avec Jean-Luc Mélenchon"

Déclaration du Conseil Départemental du PCF 71 Chalon sur Saône, le 18 avril 2017

 

Pour une majorité parlementaire, avec Jean-Luc MELENCHON

Nous  arrivons presque au terme de la campagne présidentielle pour le 1er tour.

Loin des scénarios imposés depuis des mois, tout est possible aujourd’hui, même la présence d’un candidat de gauche au second tour. Marine Le Pen a perdu de sa superbe, Emmanuel Macron montre ses limites et François Fillon trimballe des casseroles. Face à cela Jean-Luc Mélenchon a su engager une véritable dynamique. Bien sûr cela ne plaît pas aux défenseurs du système. Le Figaro, Hollande, la droite et les marchés financiers s’alarment d’un candidat qui veut remettre l’Humain d’abord. C’est bon signe.

Les communistes de Saône et Loire qui ont déjà collés 750 affiches et distribués 20 000 tracts appelant à voter Jean-Luc Mélenchon sont fiers de participer à cette dynamique.

Pour autant rien n’est fait. Tout peut arriver d’ici dimanche soir. La seule chose qui va compter pour ouvrir une porte d’espoir dans notre pays, c’est uniquement le nombre de bulletins de vote qui se porteront sur Jean-Luc Mélenchon.

Dans le débat et la confrontation démocratique le programme que porte Jean-Luc Mélenchon est celui qui rassemble le plus le peuple de gauche.Maintenant, il faut nous rassembler dans les urnes pour nous donner le plus de chance d’être au second tour. Les électeurs, qu’ils soient  écologistes, socialistes ou tout simplement des femmes et des hommes de gauche peuvent y contribuer. Il ne sert à rien de demander à tel ou tel de se retirer. C’est aux citoyens de décider, de voter et de faire le choix qui permettra d'avoir un candidat de gauche au second tour.

Dans le même temps c’est au candidat lui-même de permettre que se mettent en place aux élections législatives, des candidatures communes négociées entre les forces de gauche qui soutiennent sa candidature. Car il ne servirait pas à grand-chose d’avoir un président qui ne pourrait pas s’appuyer sur une majorité parlementaire. Or une majorité parlementaire n’est possible que si les soutiens actuels de Jean-Luc Mélenchon (notamment LFI et le PCF) ne sont pas en concurrence dans les circonscriptions et sont cosignataires d’un contrat de gouvernement  qui soude la future  majorité parlementaire. Nous appelons les citoyens et les citoyennes de gauche à s’exprimer en faveur de telles candidatures communes, pour lesquelles le PCF est prêt à discuter en Saône et Loire.

Pour le CD, Bernard COIS

Secrétaire départemental du PCF S&L

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche