Opinion de gauche

Le PCF de Saône et Loire appelle les soutiens de Jean-Luc Mélenchon à la discipline électorale

Le risque d'une multiplication des candidatures PCF et France Insoumise risque d'envenimer les choses.

Déclaration de la Fédération S&L  du Parti Communiste

 

Emmanuel MACRON est donc élu Président de la République. Élu par défaut à l’issue d’une campagne des élections présidentielles qui en dit long sur l’épuisement de nos institutions et sur l’urgence d’une réelle démocratisation de la vie politique française.

Il est élu avec seulement 43 % des inscrits et ce malgré le vote de nombreux électeurs qui n’avaient qu’un but : empêcher l’élection de Marine Le Pen. On comprend aisément qu’il soit si mal élu tant son programme est anti-social et anti-démocratique. Or, il est encore possible de l’empêcher de nuire  en mobilisant largement les électeurs abstentionnistes du 1er tour et l’électorat qui s’était porté sur la candidature de Jean-Luc MELENCHON.

 

En S&L près de 127 000 électeurs (1/3 des inscrits) ne se sont pas déplacés ou bien ont voté blanc ou nul. Le Front National qui échoue dans sa tentative de prendre la tête dans l’une ou l’autre des  circonscriptions, ne doit pas être sous estimé. En effet il réunit + de 93 000 suffrages représentant selon les circonscriptions de 22 à 29 % des inscrits. Un tel résultat confirme ses scores inquiétants du 1er tour des présidentielles. Le FN est donc potentiellement en mesure de se maintenir au second tour des élections législatives dans les circonscriptions de S&L, à l’exception peut-être de la 1er circonscription.

 

Pour les élections législatives, face à une droite disposant d’élus locaux implantés, face à un FN encore plus solidement cramponné et face à une dynamique MACRON boostée par la perspective du pouvoir, que pèsera la gauche si elle reste divisée ? Quel espace restera t-il aux électeurs de Jean-Luc MELENCHON qui avaient répondu aux appels du PCF, de Ensemble ! et de France Insoumise à voter pour Jean-Luc MELENCHON. Comment ces électeurs comprendraient-ils que ces partis ne parviennent pas à mettre au point des candidatures communes dans les 5 circonscriptions de S&L, alors que l’enjeu est de disposer d’une force de résistance et de proposition à l’Assemblée Nationale, apte à contrer les mauvais coups de la droite et de MACRON ?

 

C’est dans cet esprit que le PCF S&L a, dès le lendemain du 1er tour, pris l’initiative d’inviter les représentants de Europe Ecologie Les Verts, de Ensemble ! et de France Insoumise. Le PCF S&L a fait des propositions qui ont été rejetées par France Insoumise qui n’envisage, en guise d’accord, que la soumission des autres forces de gauche. Ce n’est pas à la hauteur des enjeux. Ce n’est pas respectueux de la diversité des électeurs qui se sont portés sur Jean-Luc MELENCHON.

 

C’est pourquoi, je renouvelle mon appel en direction des représentants locaux du parti de la France Insoumise : mettons nous d’accord aujourd’hui sur des candidatures uniques.

 

Mâcon le lundi 8 mai 2017

 

Bernard COIS,

secrétaire départemental du PCF S&L

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche